ActualitéBourseBusinessEuropeFoodTechInvestissements

HelloFresh prévoit de lever 353 millions de dollars lors de son IPO

HelloFresh s’apprête enfin à sauter le pas. Deux ans après avoir renoncé pour la première fois à tester le marché boursier, la start-up allemande, spécialisée dans la livraison de kits de repas frais, serait dans la dernière ligne droite pour entrer à la Bourse de Francfort. Dans le cadre cette opération, HelloFresh prévoit de lever jusqu’à 353 millions de dollars. L’IPO pourrait valoriser l’entreprise berlinoise à hauteur de 1,5 milliard de dollars. En décembre 2016, la société avait bouclé un tour de table de 88 millions de dollars en vue d’une entrée en Bourse cette année.

Fondée en 2012 par Dominik Richter et Thomas Griesel, HelloFresh propose des box de repas, comprenant tous les ingrédients et les recettes nécessaires pour les cuisiner à domicile. La société allemande propose trois box différentes : l’Original Box (produits de saison, du poisson frais, de la viande et des légumes sains), la Veggie Box (repas végétariens) et la Family Box (recettes et ingrédients variés pour satisfaire l’appétit de toute la famille). Chaque box contient les ingrédients nécessaires à la confection de trois à cinq repas par semaine pour 1 à 6 personnes.

Le rival américain Blue Apron en perdition à Wall Street 

A ce jour, la start-up berlinoise livre ses kits de cuisine dans 9 pays (États-Unis, Royaume-Uni, Pays-Bas, Belgique, Australie, Allemagne, Autriche, Canada et Suisse). Malgré sa croissance, l’entreprise n’est pas rentable en raison des coûts inhérents au déploiement du service. Au premier trimestre 2017, HelloFresh a ainsi réalisé un chiffre d’affaires de 435,4 millions d’euros, en progression de 50%, pour une perte nette de 56,7 millions d’euros. Cependant, à l’aide de son IPO, la société entend parvenir au point mort opérationnel d’ici début 2019.

Sur le marché boursier, HelloFresh tentera d’imiter son rival américain Blue Apron. Et pour cause, le cours de l’action de la société américaine a été divisé par deux depuis son entrée à Wall Street en juin dernier. Alors que Blue Apron visait une valorisation de plus de 3 milliards de dollars au moment de son IPO, la société n’est plus valorisée que 980 millions de dollars en raison de la haute des coûts et d’une baisse de sa clientèle. L’entreprise américaine souffre également de la concurrence d’Amazon, qui a mis la main sur la chaîne de supermarchés bio Whole Foods Market en juin dernier pour 13,7 milliards de dollars.

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez Adsvark Media / FrenchWeb - We Love Entrepreneurs

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This