ActualitéBusinessIndustrieInvestissementsLes levées de fonds

Industrie : InUse lève 2,4 millions d’euros pour allier performance et écologie au sein des usines

Avec notre partenaire Junto, spécialiste de la performance média, découvrez l'actualité des levées de fonds

Alors que l’État cherche des investisseurs pour financer les premières usines des startups industrielles, l’entreprise française InUse entend accélérer sa croissance pour améliorer les performances industrielles et réduire l’impact environnemental au sein des usines. La startup lève aujourd’hui 2,4 millions d’euros en série A auprès du distributeur japonais Argo Graphics, de Technia, distributeur nordique, ainsi que de business angels. Elle a pour ambition de développer ses ventes à l’international et annonce la nomination d’Axel Branger au poste de directeur des ventes, qui a notamment travaillé pour IBM et Dassault Systèmes.

Lancé en 2015 par Laurent Couillard et Etienne Droit, InUse édite une plateforme SaaS IoT à destination des industriels. L’objectif: optimiser le fonctionnement de leurs équipements industriels et réduire l’impact environnemental de leurs usines. L’entreprise collecte et interprète les données issues des machines en temps réel, afin de contrôler les performances de production, de repérer les dysfonctionnements, d’anticiper les pannes et de réduire le gaspillage des matériaux et des ressources naturelles. À travers une vingtaine de clients parmi lesquels on peut citer Pellenc ou Engie, InUse a déployé sa solution dans 150 usines réparties en Europe, en Amérique du Nord et au Japon.

« Notre solution est un accélérateur de transformation pour les équipementiers, non seulement technologique, mais aussi business, car elle s’avère être un levier efficace pour pivoter vers un modèle d’affaires basé sur des services », explique Laurent Couillard, Directeur général d’InUse. « Ainsi, en faisant le choix de commercialiser de nouveaux services digitaux via notre solution, nos clients équipementiers ne vendent plus seulement des machines mais aussi des services qui diversifient leurs sources de revenus. Cette évolution s’inscrit pleinement dans la transformation des équipementiers vers l’Equipment-as-a-Service ».

Des ambitions internationales

La startup française entend désormais étendre sa présence à l’international, notamment en Allemagne, en Europe du Sud et aux États-Unis. InUse souhaite également développer son canal de ventes indirectes à l’international et ses ventes directes auprès de groupes industriels mondiaux. L’entreprise, qui compte une vingtaine de salariés, prévoit d’embaucher une dizaine de collaborateurs d’ici la fin de l’année, en R&D, projets clients, marketing et ventes.

« À travers ce partenariat avec InUse, nous avons pour objectif d’aider les fabricants à tirer parti de leurs données industrielles grâce à l’IoT », commente Yoshimaro Fujisawa, président et CEO d’Argo Graphics. « Cela nous permettra d’étendre notre empreinte commerciale dans le domaine de la production au-delà de notre activité principale PLM en R&D & ingénierie, non seulement au Japon mais aussi en Asie du Sud-Est et en Chine ».

InUse : les données clés

Fondateurs : Laurent Couillard et Etienne Droit
Création : 2015
Siège social : Boulogne-Billancourt, Île-de-France
Secteur : industrie, logiciel SaaS
Activité : plateforme SaaS IoT à destination des industriels


Financement : 2,4 millions d’euros en série A auprès du distributeur japonais Argo Graphics, de Technia, distributeur nordique, ainsi que de business angels.

Assiya Berrima

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE MEDIA. Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Industrie : InUse lève 2,4 millions d’euros pour allier performance et écologie au sein des usines
Patrick Drahi
Altice (SFR) s’offre l’opérateur français Coriolis pour 415 millions d’euros
google
Censure: pourquoi l’emprise d’Apple et Google sur l’économie mobile menace les droits humains
OVHcloud entame son IPO à la Bourse de Paris
Marketing, développement, fonctions commerciales…: quels sont les salaires dans le digital?
Apple s’oppose à l’arrivée de France Digitale dans la procédure judiciaire lancée par l’État
Live shopping: qui est Whatnot, la nouvelle licorne californienne financée par Google, a16z et Y Combinator?