ActualitéBusinessTech

Innovation: la Cour des comptes remarque davantage de moyens mais des retombées économiques à améliorer

AFP

Les moyens publics alloués au soutien à l’innovation des entreprises ont progressé ces dernières années, mais les efforts doivent être poursuivis pour en améliorer l’efficacité, en particulier en terme de retombées économiques, estime la Cour des comptes dans un rapport publié jeudi. Avec des soutiens qui sont passés de 3 milliards d’euros par an en 2010 à 10 milliards aujourd’hui, la France se classe désormais « parmi les pays de l’OCDE ayant le plus haut niveau de soutien public à l’innovation », salue la Cour dans ce rapport commandé par la commission des Finances de l’Assemblée nationale.

L’institution souligne notamment le rôle joué par la création de Bpifrance en 2013, qui a permis de réunir au sein d’un seul opérateur de nombreuses compétences en matière d’accompagnement de l’innovation des entreprises. Côté bons points encore, la Cour note les efforts faits ces dernières années pour renforcer le financement des entreprises innovantes, et les moyens du plan de relance alloués à l’innovation. Toutefois, elle relève qu’il est « difficile d’avoir une vision exhaustive des crédits publics affectés au soutien à l’innovation et de leur cohérence », tandis que la diversité des dispositifs « rend plus difficile leur mobilisation par certaines entreprises ».

La Chine refait largement son retard sur l’Union européenne

En terme d’efficacité, si les aides publiques ont un « effet positif » sur la dépense ou l’emploi en R&D des entreprises, les effets sur l’innovation elle-même « sont plus difficiles à mesurer, ainsi que les retombées économiques ». Par ailleurs, au moment où la Chine refait largement son retard sur l’Union européenne en la matière, « les efforts doivent être poursuivis face à certaines limites qui persistent en France en matière de coopération public/privé et de retombées économiques de l’innovation », enjoint la Cour. Elle note que les retombées économiques de l’innovation sont « moins importantes que dans d’autres pays, que ce soit sur les ventes de produits nouveaux ou l’emploi ».

La France se situe aussi au 26e rang mondial en matière de synergies entre recherche académique et entreprises, avec par exemple deux fois et demi moins de brevets déposés qu’en Allemagne. La Cour propose donc par exemple de davantage mobiliser la commande publique pour créer des débouchés aux innovations, ou encore de renforcer le lien public/privé, via des « projets concrets » ou « la conclusion des partenariats ». Enfin, elle plaide pour une meilleure coordination des soutiens publics au niveau européen, au-delà des grandes filières comme l’hydrogène, les batteries ou l’aéronautique.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Innovation: la Cour des comptes remarque davantage de moyens mais des retombées économiques à améliorer
Le PDG de Qwant laisse sa place à Corinne Lejbowicz (PrestaShop) et Raphaël Auphan (Cosmian)
L’entreprise post-Covid : un concept marketing de plus?
VTC: Didi Chuxing veut lever 4 milliards de dollars lors de son IPO à Wall Street
Travail post-Covid: comment les entreprises se préparent-elles?
Pourquoi Panasonic a vendu toutes ses actions Tesla, d’un montant de 3 milliards d’euros?
Microsoft présente Windows 11, compatible à l’écosystème d’applications Android (Google)