Actualité

La Chine en route pour détrôner les Etats-Unis du classement T-Index

La société Translated vient de publier les projections de son étude T-index pour l’année 2015. Il s’agit d’un index statistique qui révèle la part de marché en ligne de chaque pays en associant la population internet et son PIB estimé par personne. L’étude vise ainsi à indiquer, aux e-commerçants, décideurs marketing et blogueurs, vers quels pays et langues se tourner afin d’optimiser le ROI de la traduction de leur site web.

Si l’on en croit les conclusions de l’étude, la Chine pourrait bien détrôner les Etats-Unis pour occuper la première place de ce classement avec une part de marché de 18,8% en 2015, contre 11,5 % en 2011. Ce calcul suppose toutefois une croissance linéaire pour tous les pays. Or, les censures à répétition rencontrées en Chine pourraient sans doute venir altérer son rythme de croisière en la matière.

L’infographie suivante synthétise les autres principales tendances de ce classement :

  • La Chine, les Etats-Unis, le Japon, le Brésil, l’Allemagne, la Russie, la France, le Royaume-Uni, la Corée du Sud et le Mexique figureraient parmi les pays s’accaparant les plus grosses parts de marché en 2015.
  • La surprise pourrait également venir du Mexique qui, pour sa part, entrerait dans le top 10, en prenant la place de l’Italie.
  • Les Etats-Unis enregistrerait toutefois l’une des plus grosse baisse (- 31%), en passant de 24,4 % en 2011 à 16,8 % en 2015.
  • Après la Chine, le Brésil et la Russie apparaissent comme les deux pays dont les parts de marché augmenteraient le plus significativement entre 2011 et 2015, avec une croissance respective de 43% et de 27%.
  • Dans une moindre mesure, l’Inde, l’Indonésie et la Turquie devraient également connaître une très forte croissance d’ici 2015.
  • En 7ème position, la France perdrait quant à elle une place avec une variation de – 2,9 %.
  • Enfin, l’Anglais, le Chinois simplifié et l’Espagnol apparaissent comme les langues offrant le meilleur potentiel de ventes en ligne.
Tags

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

Un commentaire

  1. Concernant le Brésil et le Mexique, on voit que le taux de pénétration internet dans ces pays (la part de la population ayant accès à internet) n’est que de, respectivement, 37,4% et 30%.
    De tels chiffres s’explique principalement par des infrastructures trop faibles (connexions) ou trop chères (PC).
    Il est évident que ces chiffres ne peuvent qu’évoluer et que cela fait de ces pays des vrais « paris pour l’avenir ».
    Leur place dans le classement ne peut qu’évoluer…

La Chine en route pour détrôner les Etats-Unis du classement T-Index
Loi Avia, Twitter : La régulation des plateformes numériques au cœur des débats
Navigation: des drones au cœur du nouveau système anti-mines franco-britannique
[Webinar] Les 6 clefs pour optimiser sa gestion de contenu en entreprise
Après son accrochage avec Twitter, Trump veut limiter la protection dont bénéficient les réseaux sociaux
Innovation frugale : comment mieux innover avec moins de ressources
Tesla autorise Elon Musk à réclamer près de 775 millions de dollars pour sa première paie
Copy link