ActualitéCrowdfundingRetail & eCommerce

La start-up du jour: I AM LA MODE, quand la mode passe au crowdfunding

Zoom aujourd’hui sur I AM LA MODE, un start-up qui édite une plate-forme de financement participatif dédiée au projets mode. Les créateurs, photographes, start-up mode, écoles peuvent faire appel aux internautes pour financer leur projets en échange de cadeaux. Sur ce même créneau, on trouve notamment Wepopit, MeetMyDesigner et MyFashionLine…

Plus de détails avec Alexandre Diard, co-fondateur de la start-up avec Valentin Berthomé :

FrenchWeb :  Comment avez-vous eu l’idée de créer cette start-up? 

Alexandre Diard: J’ai des créateurs dans mon entourage qui avaient des difficultés pour financer leurs projets mode auprès des banques. L’idée est venue au moment ou MyMajorCompany et Kickstarter étaient en pleine accélération.

alexandre-diard
Alexandre Diard

A quel besoin répondez-vous ?

Nous permettons aux porteurs de projets de se faire financer sans avoir recours à un prêt et sans avoir besoin d’ouvrir son capital social. Leur seule obligation est de délivrer les cadeaux aux internautes qui apportent leur soutien.

Qui sont vos clients ?

Ce sont des particuliers, des associations et des entreprises ayant un lien avec le monde de la mode.

Quel est votre modèle économique ? 

Nous prélevons une commission de 7% si le porteur de projet atteint l’objectif de collecte qu’il s’est fixé. Si ce n’est pas le cas l’ensemble des internautes contributeurs sont remboursés.

Qui sont vos concurrents? 

Ce sont les plates-formes généralistes avec une rubrique mode : MyMajorCompany, Ulule, Kisskissbankbank, Kickstarter et Indiegogo. Il y a également celles spécialisées dans la mode : Wepopit, MeetMyDesigner et MyFashionLine.

Comment vous en démarquez-vous? Qu’est-ce qui fait votre réelle différence?

Ce qui nous différencie de nos concurrents c’est le taux de réussite que nous avons, qui est de 98%. Ce qui signifie que 98% des projets déposés sur notre plate-forme ont atteint au moins 100% de leur objectif. Etant spécialisé il nous est apparu logique de proposer un coaching à nos porteurs de projet allant de la préparation de leur campagne à la stratégie de communication qu’ils doivent mettre en place durant la durée de la collecte.

Avez-vous déjà organisé une levée de fonds? Si oui auprès de qui, quand et combien? Sinon, est-ce envisagé?

Oui c’est envisagé, nous recherchons un montant de 200 000 euros début 2015. Les discussions sont en cours avec des business angels indépendants souhaitant rester anonyme pour le moment.

Bénéficiez-vous de soutiens particuliers? 

Oui, nous bénéficions du soutiens de mentors et de business angels que nous avons pu rencontrer aux différents évènements de networking auxquels nous avons pu participer. Ils sont entrepreneurs, passionnés par le monde des start-up et à la tête de PME très dynamiques. Ils nous aident à lever la tête du guidon et à nous remettre en question afin que l’on reste performant sur notre secteur.

Quelle a été l’une des premières problématiques dans votre développement, et comment y avez-vous fait face ?

Nous avons dû pivoter et changer de business model. A l’origine, le modèle n’était pas de prendre une commission au moment de la réussite de la collecte mais était de redistribuer les bénéfices en trois parties : un tiers aux porteurs de projet, un tiers aux internautes et un tiers pour I AM LA MODE. Le procédé était qu’un créateur de mode vienne déposer son projet sur notre plate-forme de crowdfunding et que nous fixions avec lui un objectif de collecte, nous permettant ainsi de produire sa collection. L’idée était que les internautes financent les projets des créateurs de mode dans le but de recevoir en échange une réduction sur les collections et un tiers des bénéfices générés par les ventes.

Que faisiez-vous avant de fonder cette société ?

J’étais business developer dans le secteur du recrutement en France et auparavant j’occupais le même poste pour une société américaine de chimie au Nigéria.

Quel est le meilleur conseil que l’on vous ait donné et par qui ?

Mon meilleur ami m’avait dit: « Prépare-toi à être endurant car tout se que tu planifies prendra 3 fois plus de temps que prévu ». (Et il avait bien raison !)

Quelle est la personnalité que vous admirez le plus ?

J’admire particulièrement Xavier Niel.

[tabs]
[tab title= »Les données clés »]

Fondateurs : Alexandre Diard et Valentin Berthomé

Date de création : 2013 (plate-forme lancée en juillet 2013)

Société basée à : Boulogne Billancourt

Effectif : 7 personnes

[/tab]
[/tabs]

Lire aussi:

>> [Start Me Up] Bien choisir sa plate-forme de crowdfunding

Tags
Plus d'infos

Adeline Raynal

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This
Fermer