ActualitéAmérique du nordAmérique du sudBusinessEuropeFinTechInvestissementsLes levées de fonds

La valorisation de N26 atteint 3,5 milliards de dollars après l’extension de sa série D

La banque mobile allemande N26 étend sa dernière levée en série D, de 300 millions de dollars en janvier dernier, de 170 millions de dollars à 470 millions de dollars. Sa valorisation, jusque-là à 2,7 milliards de dollars, se situe désormais à 3,5 milliards de dollars. N26, l’une des start-up les mieux valorisées en Allemagne,  confirme également par-là son statut d’acteur des FinTech les mieux valorisées en Europe. La néobanque britannique Monzo a atteint en juin dernier une valorisation supérieure à 2,2 milliards d’euros (2,5 milliards de dollars) après une levée de 114 millions d’euros, dépassant celle de son concurrent britannique (1,5 milliard d’euros, ou 1,7 milliard de dollars, après un tour de table de 250 en avril 2018). La banque en ligne Atom Bank, également britannique, a vu sa valorisation grimper à 500 millions de dollars après une levée de 206 millions de dollars en mars 2018.

N26: Plus de 670 millions de dollars levés

Insight Venture Partners, le fonds souverain singapourien GIC, Tencent, Allianz X, le fonds de Peter Thiel Valar Ventures, Earlybird Venture Capital et Greyhound Capital, qui avaient tous participé à la première partie de la série D en janvier, ont tous prolongé leur investissement. Au total, N26 a désormais levé plus de 670 millions de dollars.

Fondé en 2015 par Valentin Stalf et Maximilian Tayenthal, N26 a développé une offre de banque mobile qui promet aux utilisateurs une ouverture de compte en huit minutes depuis un smartphone. Son application propose les fonctionnalités habituelles des banques traditionnelles sur mobile, mais aussi d’autres services comme la création de sous-comptes personnalisés ou la consultation du solde du compte en temps réel. Pour enrichir son offre, la banque mobile basée à Berlin a également noué plusieurs partenariats: avec Allianz pour l’assurance, Younited Credit pour le crédit à la consommation, TransferWise pour les virements en devises étrangères, ou encore avec Raisin en Allemagne pour l’épargne. Forte de près de 1 300 employés répartis entre Berlin, New York, Vienne et Sao Paulo, elle a en outre récemment renforcé son offre premium avec N26 You, et lancera bientôt les comptes partagés.

Après les Etats-Unis, le Brésil

Aujourd’hui, N26 revendique plus de 3 millions de clients dans 24 marchés européens, dont 900 000 en France (où la start-up allemande doit aussi rivaliser, entre autres, avec la banque mobile Orange Bank). La semaine dernière, la FinTech allemande est également sortie de l’Europe pour la première fois en débarquant aux Etats-Unis. Pour ce faire, la banque mobile s’est alliée à Axos Bank, qui agit dans le pays en tant que marque blanche pour la start-up. Le but de cette alliance: contourner l’obtention d’une licence pour opérer dans les 50 états américains, qui peut s’avérer compliquée. Après les Etats-Unis, le Brésil devrait suivre.

Avec cette nouvelle levée, N26 pourra accélérer son développement en Europe, aux Etats-Unis et, justement, au Brésil. Elle envisage aussi d’accentuer ses investissements en développement de fonctionnalités innovantes.

N26: les données clés

Fondateurs: Valentin Stalf et Maximilian Tayenthal
Création: 2013
Siège social: Berlin
Activité: banque mobile
Financement: 470 millions de dollars en janvier et juillet 2019

Tags

Patrick Randall

Journaliste chez FW - DECODE MEDIA. Pour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media

Sur le même sujet

Share This