Actualité

Les magasins sans caisse Amazon Go pourraient valoir 4,5 milliards de dollars d’ici à 2021

Amazon ouvrait il y a moins d’un an au public son premier établissement Amazon Go à Seattle. Désormais, la chaîne de commerces de proximité sans caisse du groupe de Jeff Bezos pourrait valoir près de 4,5 milliards de dollars d’ici à 2021, selon des données de RBC Capital Markets fournies à Recode. C’est peu dire que pour un concept et une technologie encore en phase de test, de telles estimations augurent d’un avenir prometteur pour ces magasins sans caisse, dans lesquels le paiement des articles se fait via une armada de caméras et de capteurs lors du passage du client par le portique de sortie.

Selon les estimations de la banque d’investissement, basées sur des tests effectués en personne et la collection de données, les neuf magasins Amazon Go (situés à Seattle, Chicago et San Francisco) attirent chacun près de 550 clients par jour, pour des transactions de 10 dollars en moyenne par visite. Ouverts 279 jours par an, les établissements pourraient générer chacun près de 1,5 million de dollars par an, soit 50 % de plus que les commerces de proximité traditionnels, estime RBC Capital Markets.

L’ouverture de 3 000 magasins aux Etats-Unis

En septembre dernier, des informations de Bloomberg indiquaient qu’Amazon ambitionnait d’ouvrir 3 000 magasins Amazon Go aux Etats-Unis d’ici à 2021, ce qui ferait grimper ses recettes dans ce secteur à environ 4,5 milliards de dollars. De quoi amortir les dépenses engendrées par l’ouverture-même de ces magasins : à Seattle, rien que le coût de l’installation de la technologie avait atteint plus d’un million de dollars.

Pour compenser ses dépenses, le spécialiste du e-commerce pourrait se concentrer sur la préparation sur place d’aliments frais, ainsi que sur la petite épicerie, de sorte à réduire le nombre de caméras et de capteurs nécessaires.

Rappelons qu’Amazon avait affirmé ses ambitions dans le magasin physique avec le rachat de la chaîne de supermarchés bio Whole Foods Market en 2017 pour 13,7 milliards de dollars, soit la plus grosse acquisition de l’histoire du groupe.

En Europe, le Royaume-Uni fait figure de fer de lance pour le groupe au chiffre d’affaires de 177,9 milliards de dollars en 2017. Il avait annoncé en octobre son intention de recruter 1 000 collaborateurs supplémentaires en Grande-Bretagne, avant que des rumeurs fassent état de son ambition d’ouvrir un premier magasin Amazon Go en dehors des Etats-Unis en plein coeur de Londres.

Tags

Patrick Randall

Journaliste chez FW - DECODE MEDIA. Pour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media

Sur le même sujet

Un commentaire

  1. Merci pour cet article très intéressant.
    Une légère faute à corriger : « près de 1,5 million de dollars par jour »
    A remplacer « jour » par « an », ce qui donne déjà un très beau chiffre d’affaires :)
    Bonne journée

Share This