Actualité

Loppsi: que faut-il penser d’un filtrage de sites sans juge ?

Les députés ont adoptés mercredi soir, en deuxième lecture, l’article 4 du projet de loi Loppsi permettant à l’exécutif de produire une liste noire de sites à caractère pédo-pornographique que les FAI devront filtrer. Le principe de l’intervention d’un juge, réclamé par l’opposition, a donc été rejeté.

Que faut-il penser de ce glissement de l’autorité judiciaire à l’autorité administrative ?

Quel délai d’application et quels recours ?

Faut-il craindre des dérives potentielles d’un tel système de filtrage du web ?

Réponses de Maître Emmanuel Sordet du cabinet Granrut Avocats. Un entretien réalisé hier.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Loppsi: que faut-il penser d’un filtrage de sites sans juge ?
Cryptomonnaies: l’AFRO est-elle le futur « Bitcoin de l’Afrique »?
PropTech : Sharies lève 15 millions d’euros pour miser sur l’essor du coliving
Voitures électriques, batteries et recyclage: comment l’industrie automobile se prépare pour 2030?
Qui est Aiven, nouvelle licorne nordique?
Quick commerce: dans un contexte tendu, Gorillas lève 1 milliard de dollars pour financer sa croissance
Dufourcq
Spatial: un nouveau fonds pour les startups françaises et européennes lancé par le CNES, la BPI et Karista