ActualitéComDistributionFonds d'investissement

Messagerie instantanée: l’e-commerce en Line de mire

On pouvait déjà y réserver des taxis dans Tokyo ou payer ses achats grâce à un service entièrement intégré. Mais force est de constater que Line, l’application japonaise de messagerie instantanée, multiplie les ingrédients pour trouver la bonne sauce en matière de monétisation de son audience. Début février, la société annonçait qu’elle allait lancer un service de livraison de produits d’épicerie en ligne, d’abord en Thaïlande – son second marché le plus important en nombre d’utilisateurs – puis dans le reste de l’Asie du Sud-Est, où le mobile est en pleine croissance.

Côté divertissement, Line a également racheté MixRadio à Microsoft, un service installé sur les modèles Lumia de Nokia sous Windows Phone, donnant accès à de la musique en streaming à partir d’une curation de diverses radios.

Moins d’utilisateurs, mais du chiffre d’affaires

Derrière ces différentes initiatives se cache un même objectif : la monétisation de l’audience. Selon les dernières statistiques publiées par Line Corp, l’application de messagerie instantanée comptait 181 millions d’utilisateurs actifs mensuels fin 2014. Soit bien moins que les 700 millions d’utilisateurs de WhatsApp, le mastodonte du secteur racheté par Facebook pour plus de 22 milliards de dollars l’année dernière.

Mais le Japonais a déjà généré plus de 550 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2014 avec sa seule application, soit plus du double qu’un an plus tôt. Bien plus que l’app américaine pour qui générer des revenus ne semble pas (encore ?) la priorité (15,9 millions de dollars de chiffre d’affaires au premier semestre 2014, pour une perte de 232,5 millions de dollars).

Lancement d’un fonds d’investissement

Pour accélérer la cadence, Line voit désormais plus loin. L’entreprise annonce ce lundi le lancement d’un nouveau fonds d’investissement, qui prendra des participations dans des fournisseurs de services en tous genres : services O2O (online to offline, ndlr), e-commerce, paiement, média, divertissement… afin de multiplier les sources de revenus. Baptisée Line Life Global Gateway, ce véhicule d’investissement sera doté d’un budget de 5 milliards de yens (à peu près 37 millions d’euros, ndlr) pour une dizaine d’années.

D’autres applications asiatiques, notamment WeChat, ont également fait le pari de l’e-commerce pour générer des revenus. Huawei a ainsi écoulé plus de 500 000 smartphones sur la marketplace de l’application en juillet. Il est également possible d’y acheter des billets d’avion au départ de certains aéroports et des taxis.

Tags

Olivier Harmant

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This