ActualitéObjets connectésTech

Objets connectés: comment la GoPro booste le développement d’applications

La GoPro, plus qu’une simple caméra, une opportunité pour l’écosystème applicatif de l’IoT ( Internet of things) ? Dans une tribune publiée en juin dernier sur le site internet du magazine Forbes, l’analyste Américain Michael Wolf, dresse un constat intéressant d’une nouvelle génération de connectivité des objets. Pour lui, il y a une première vague d’objets connectés, comme la smart TV ou les périphériques audio sans fil Sonos. Les prémices d’un « tsunami » d’objets intelligents, comme il l’indique.

Pousser les utilisateurs à s’approprier l’image

Les nouveaux devices comme les montres intelligentes (smartwatches), les jouets-robots, les réfrigérateurs connectés se développent de plus en plus, et les applications liées aussi. Mais pour Michael Wolf, la catégorie d’objets connectés qui renferme le plus de possibilités sur le développement d’applications est liée à l’imagerie. Dans ce domaine, il explique que la nouveauté ne se résume pas au terminal en lui-même, il ouvre aussi des champs sur les usages et l’adoption des utilisateurs de vidéo. On comprend ainsi assez bien là où Dropcam – la caméra temps réel développée par Nest- veut en venir. Pousser les utilisateurs à s’approprier l’image, la partager, ou au contraire, l’utiliser en cloud privé. Autant de cas d’usages qui induisent une flopée d’applications tierces autour du simple device.

D’autres sociétés se greffent sur le business développé par GoPro, en mettant au point de nouvelles applications, de partage de vidéos par exemple. Michael Wolf prend l’exemple de l’application BrightSky Labs qui prend le meilleur des capacités de la GoPro sur le plan des images, ajoutant la dimension sociale avec le partage sur des réseaux comme Instagram, Vine ou Facebook. Il cite également le service de vidéo en temps réel Livestream, qui agrandit l’écosystème applicatif, avec la capture vidéo qui ne cesse de se démocratiser. GoPro est aujourd’hui valorisé 11,8 milliards au Nasdaq, le marché sur lequel il a lancé son IPO, en juin dernier.

Démo de  « 10 », une application de partage des vidéos GoPro – via TechCrunch:

Adeline Raynal

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Objets connectés: comment la GoPro booste le développement d’applications
TousAntiCovid : enfin l’heure du vrai démarrage pour l’application de contact tracing du gouvernement ?
Présidentielle américaine: la pression s’accentue sur Facebook et Twitter, convoqués par le Sénat
Facebook
Quelle place pour l’app de rencontre de Facebook en Europe
Comment Foncia accélère sa transformation numérique ?
Quand la présidentielle américaine se joue sur Twitch
Pourquoi LGO, la plateforme crypto de Frédéric Montagnon, fusionne avec Voyager