Actualité

[Palmarès] 2e édition du top 250 des éditeurs de logiciels français

La deuxième édition du Top 250 des éditeurs de logiciels français, organisée par Syntec numérique et Ernst&Young, avec le soutien cette année du Syndicat National du Jeu Vidéo (SNJV), publie pour la deuxième année consécutive son « Top250, panorama des éditeurs et créateurs de logiciels français ». Composé de 408 sociétés, soit près de 40 % de plus que l’année précédente, ce panel a pour objectif de souligner la place incontournable du secteur de l’édition de logiciels dans la compétitivité de la France.

L’événement a, pour la 2e année consécutive, récompensé 5 éditeurs de logiciels considérés comme les plus performants. Les lauréats de cette seconde édition sont donc:

Retrouvez les photos de l’événement sur le Flickr Frenchweb.

À cette occasion, Syntec numérique a publié une infographie reprenant les principaux chiffres de l’édition de logiciels.

On y découvre ainsi que le CA des 408 éditeurs du top 250 est en constante augmentation depuis 2009, gagnant 12% de 2010 à 2011. Les grandes entreprises, qui représentent 4% du panel ont effectuées 66% du CA en 2011, contre les petits éditeurs (70% du panel), qui eux, ont effectué 8% du CA. Le secteur à réalisé 23% de son CA hors France, dont 14% en Europe.

Les effectifs dans le secteur sont également en hausse: +15% en 2 ans, tandis que 80% des éditeurs annoncent vouloir continuer à embaucher. Dans la R&D, on constate une évolution de 10% des effectifs entre 2009 et 2011. La plupart d’entre-eux est localisée sur le territoire français (69%).

Tags

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
[Palmarès] 2e édition du top 250 des éditeurs de logiciels français
WeWork réduit la voilure en Chine
FinTech: la banque publique russe Sberbank entérine sa transformation en géant de la Tech
Podcasts : La voix est-elle le nouveau graal des médias numériques ?
YouTube
Face au boycott, Facebook, Twitter et YouTube acceptent de réguler les contenus nocifs
Malgré son éviction par Apple et Google, Fortnite génère toujours plus de revenus
[DECODE Brésil] La FinTech et l’e-commerce défient la pandémie en Amérique latine
Copy link