ActualitéInvestissementsLes levées de fondsStartup

Path lève 50 millions de dollars et cherche sa voie

Le réseau social est valorisé 500 millions de dollars, mais doit convaincre sur son modèle.

Le réseau social limité à 150 contacts vient de boucler un tour de financement de 50M$ (série C), pour une valorisation à hauteur de 500 M de dollars. Un fonds privé asiatique ferait partie du tour. Path avait levé 30 millions de dollars en avril dernier, pour une valorisation de 250 millions de dollars à l’époque.

D’après Techcrunch, le réseau social fondé par Dave Morin ( ex-Facebook), serait à la recherche d’un investisseur principal pour conduire la croissance de la société qui a lancé son service en novembre 2010. Une croissance  quelque peu freinée, car il semble que Path ait eu du mal à lever des fonds cette fois. La valorisation du réseau social fait par ailleurs débat aux États-Unis: certains le valorisaient récemment à 1 milliard de dollars, du fait de propositions de rachat comme Google en 2011 par exemple et d’autres géants du web.

Mais le « modèle Instagram », la start-up sur-valorisée et rachetée par Facebook, ou celui de Tumblr racheté à ce prix par Yahoo! ne se duplique pas d’un claquement de doigts. La frilosité des investisseurs locaux et les polémiques sur ses méthodes d’acquisitions-clients frauduleuses freinent l’expansion de cette start-up basée à San Francisco, qui, dit-on, gagne chaque jour des utilisateurs, mais subit de sérieuses pertes en utilisateurs actifs de l’application.

Marion Moreau

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

3 commentaires

Bouton retour en haut de la page
Path lève 50 millions de dollars et cherche sa voie
Un reconfinement, combien ça coûte?
Facebook
Le conseil de surveillance de Facebook critique la modération des contenus et annule des décisions
ERP métier : DL Software s’offre Serca Informatique
Robert Downey Jr. lance un nouveau fonds pour miser sur les startups éco-technologiques
Cybersécurité: contre le logiciel Emotet, les autorités occidentales remportent une bataille mais pas la guerre
Télétravail: des voix s’élèvent pour un « droit à la déconnexion » effectif