ActualitéAsieBusinessRetail & eCommerce

Porté par le Singles’ Day et le cloud, Alibaba a bouclé l’année 2018 avec un bénéfice net en hausse de 37%

Alibaba est toujours le leader absolu du commerce en ligne en Chine, mais ses ventes commencent à ralentir. Au dernier trimestre de l’année 2018, le géant chinois a vu son bénéfice net grimper de 37%, à 4,9 milliards de dollars. Dans le même temps, ses revenus ont augmenté de 41%, à 17,5 milliards de dollars. S’il s’agit évidemment d’une progression notable, elle n’en demeure pas moins la plus faible de la firme de Jack Ma, habituée à des hausses de 60% sur un an, depuis plus de deux ans.Apple-converted-space »> 

Le cloud et le divertissement, nouveaux moteurs de croissance 

Anticipant l’essoufflement des ventes en ligne, Alibaba, au même titre que son rival américain Amazon, s’est tourné vers le cloud pour diversifier son activité et ainsi mettre en place de nouveaux moteurs de croissance pour doper ses revenus. Entre octobre et décembre 2018, le chiffre d’affaires issu du cloud s’est ainsi envolé de 84% pour rapporter près d’un milliard de dollars (962 millions) au géant chinois. Si Alibaba ne pèse à l’heure actuelle qu’environ 5% du marché mondial du cloud, le succès d’Amazon Web Services (AWS), la division cloud de la firme américaine qui revendique 51,8% du marché, pourrait donner des idées à Jack Ma pour faire du cloud la vache à lait d’Alibaba. En attendant, Jeff Bezos se frotte les mains : l’activité cloud d’Amazon pourrait peser 350 milliards de dollars à l’horizon 2022.Apple-converted-space »> 

Outre la logistique, Alibaba a également fait une percée spectaculaire dans la FoodTech en s’offrant la plateforme Ele.me, spécialisée dans la livraison de repas à domicile. Enfin, Alibaba nourrit de fortes ambitions dans le streaming vidéo. Dans ce cadre, la firme chinoise a accéléré le développement de son service Youku en signant un accord avec Disney pour contrer ses concurrents en la matière, à savoir iQiyi de Baidu et Tencent Video. Sur les trois derniers mois de l’année 2018, les recettes d’Alibaba dans les divertissements et les médias ont augmenté de 20%.Apple-converted-space »> 

Ces trois dernières années, la meilleure progression est à mettre au crédit de Pinduoduo, une application proposant des millions de produits en ligne à prix réduit. La jeune pousse, qui dispose de la puissance de frappe de Tencent via l’application WeChat, a réussi à s’octroyer 7% du marché chinois en seulement trois ans d’existence. En 2017, le groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 15 milliards de dollars, un niveau atteint en cinq ans par Alibaba et une décennie par JD.com, preuve de l’appétit de cette start-up bien partie pour tutoyer des sommets qui étaient jusque-là l’apanage de Jack Ma.

Maxence Fabrion

Journaliste chez FW - DECODE MEDIAPour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media
Porté par le Singles’ Day et le cloud, Alibaba a bouclé l’année 2018 avec un bénéfice net en hausse de 37%
Reconnaissance faciale
Reconnaissance faciale: la Cnil trace ses lignes rouges
Ludovic Le Moan (Sigfox): «Personne ne parlait de bas débit avant nous, les autres sont venus par opportunisme»
Les offres d’emploi de la semaine
Pourquoi 1Password boucle une première levée de 200 millions de dollars après 14 ans d’existence
L’Asie et les États-Unis à la pointe des FinTech en 2019
[Appel à candidatures] Participez au palmarès 2020 des entreprises qui recrutent dans le numérique
Copy link