ActualitéAmérique du nordBusinessFoodTechTransport

Postmates lève 100 millions de dollars avant son entrée en Bourse

Le montant

La start-up californienne Postmates, qui développe un service de livraison à la demande, a bouclé un tour de table de 100 millions de dollars. Dans le cadre de cette opération, la société accueille BlackRock à son capital. Des investisseurs historiques ont également participé à cette levée de fonds. Parmi eux, Tiger Global Management, avait dirigé en septembre dernier un tour de table de 300 millions de dollars, qui avait permis à la start-up américaine d’atteindre une valorisation de 1,2 milliard de dollars, la faisant ainsi entrer dans le cercle des licornes. Avec les 100 millions de dollars supplémentaires, l’entreprise est désormais valorisée à hauteur de 1,85 milliard de dollars, selon Recode.

Le marché 

Fondée en 2011 par Sam Street, Sean Plaice et Bastian Lehmann, Postmates a développé un service qui fait figure de pionnier sur le marché de la livraison à la demande de courses alimentaires et de plats de restaurants. La société a noué des partenariats avec des commerçants vendant leurs produits sur sa plateforme et signé des accords avec des chaînes de supermarchés, à l’image du géant de la distribution Walmart. Actuellement, Postmates revendique 5 millions de livraisons par mois et une flotte de 350 000 coursiers. Historiquement présente aux États-Unis, l’entreprise a mis un pied à l’international en novembre 2017 en lançant son service à Mexico. Postmates est désormais présent dans plus de 550 villes. Au dernier trimestre 2018, la start-up a lancé son service dans plus de 100 villes supplémentaires aux États-Unis.

Sur son segment d’activité, la société doit affronter plusieurs acteurs de taille, à l’image d’Amazon, qui a accéléré dans la livraison de produits alimentaires depuis le rachat en juin 2017 de la chaîne de supermarchés bio Whole Foods Market pour 13,7 milliards de dollars, et d’Uber, qui a déployé son service de livraison de repas Uber Eats dans plus de 300 villes à travers le monde. D’autres poids lourds de la FoodTech américaine, comme DoorDash, qui a levé 785 millions de dollars l’an passé, et GrubHub, sont également des concurrents de Postmates.

Les objectifs de la Start-up 

Ce nouveau tour de table intervient en amont de l’entrée en Bourse de Postmates, prévue pour le premier semestre 2019. L’opération semble sur de bons rails puisque la société s’est attachée les services de la banque américaine JPMorgan Chase pour assurer son introduction en Bourse. L’année devrait également être marquée par l’IPO d’Uber, qui mise sur Uber Eats pour doper ses revenus. A ce jour, la valorisation de la firme dirigée par Dara Khosrowshahi est estimée à 72 milliards de dollars, mais celle-ci pourrait être revue à la hausse pour s’introduire à Wall Street à hauteur de 120 milliards de dollars, soit plus que Facebook en 2012 (105 milliards de dollars).

A défaut d’être indispensable, ce nouveau financement constitue surtout une opportunité pour les investisseurs historiques afin de liquider leurs actions avant l’entrée en Bourse de la société. En 2017, le chiffre d’affaires de Postmates a bondi de 85% pour atteindre environ 250 millions de dollars. Dans le même temps, la société a concédé une perte d’exploitation de 75 millions de dollars. Pour l’année écoulée, la licorne américaine visait les 400 millions de dollars de revenus, soit 150 millions de plus par rapport à 2017.

Postmates : les données clés

Fondateurs : Sam Street, Sean Plaice et Bastian Lehmann
Création : 2011
Siège social : San Francisco
Activité : service de livraison à la demande
Financement : 100 millions de dollars en janvier 2019

Maxence Fabrion

Journaliste chez FW - DECODE MEDIAPour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media
Share via
Copy link