ActualitéLes levées de fondsParis

Réalité augmentée: la start-up française Augment lève 4,7 millions de dollars

Le montant

La start-up française Augment, spécialisée dans la réalité augmentée, vient de lever 4,7 millions de dollars (4,3 millions d'euros) auprès de Salesforce Ventures et d'autres investisseurs privés. En 2013, la société avait déjà bouclé un tour de table en amorçage de 220 000 euros.

Le concept

Fondée en 2011, Augment développe plusieurs solutions basées sur la réalité augmentée à destination des marques et des entreprises. L'une d'elles permet aux marques d'enrichir leurs contenus papier, comme un catalogue de produits par exemple, avec des contenus numériques. Pour cela, les utilisateurs scannent une page avec une application pour voir apparaître des contenus supplémentaires.

La start-up développe également un outil d'aide à la vente qui permet de présenter un produit dans un environnement contextualisé. Ainsi, un architecte peut présenter le rendu d'un projet d'intérieur dans une pièce d'un logement. La société a d'ailleurs intégré sa solution à l'Appexchange de Saleforces pour accélérer sur son positionnement B2B.

Les objectifs de la Start-up

«A partir du moment où nous sommes entrés dans l'écosystème Salesforce, nous avons été en mesure de démontrer l'impact de la technologie de réalité augmentée en entreprise. Cet investissement est juste une étape supplémentaire dans la construction de notre vision commune sur l'avenir de l'entreprise», déclare Jean-Francois Chianetta, le PDG d'Augment. Avec ce nouvel investissement, la société veut développer ses ventes à l'international et accélérer le développement de ses produits.

PDG : Jean-Francois Chianetta

Création : 2011

Siège social : Paris

Activité : réalité augmentée

Financement : 2 millions d'euros

Tags

Olivier Harmant

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici
Réalité augmentée: la start-up française Augment lève 4,7 millions de dollars
Reconnaissance faciale
Reconnaissance faciale: la Cnil trace ses lignes rouges
Ludovic Le Moan (Sigfox): «Personne ne parlait de bas débit avant nous, les autres sont venus par opportunisme»
Les offres d’emploi de la semaine
Pourquoi 1Password boucle une première levée de 200 millions de dollars après 14 ans d’existence
L’Asie et les États-Unis à la pointe des FinTech en 2019
[Appel à candidatures] Participez au palmarès 2020 des entreprises qui recrutent dans le numérique
Copy link