ActualitéBusinessHealthcareHR TechInvestissementsLes levées de fonds

RH: Cathay mène un tour de table de 28 millions d’euros pour l’Allemand Medwing

Medwing, spécialisé dans le recrutement et la gestion du personnel de santé, lève 28 millions d’euros en série B à l’occasion d’un tour de table mené par Cathay Innovation, avec la participation des investisseurs historiques Northzone, Atlantic Labs, Cherry Ventures et Adevinta. Il s’agit pour Cathay Innovation de son premier investissement dans une startup allemande. « Le futur du travail et la santé numérique font partie des principaux thèmes d’investissement de Cathay Innovation. Medwing se trouve au croisement de ces deux thèmes et ce n’est donc pas un hasard si nous avons choisi l’entreprise pour notre premier investissement en Allemagne », commente Jacky Abitbol, associé de Cathay Innovation

Fondé en 2017 par Johannes Roggendorf et Timo Fischer, Medwing développe des services de recrutement et de gestion des ressources humaines pour les établissements de santé. Basée à Berlin et implantée à Paris depuis 2019, la startup collabore avec plus de 2 500 hôpitaux, cabinets médicaux ou maisons de retraite en Allemagne et en France. Medwing affirme enregistrer chaque mois plus de 15 000 nouvelles candidatures sur sa plateforme et placer une centaine de professionnels de santé à des postes permanents, ainsi que 2 000 en missions temporaires.

«Remédier à la pénurie mondiale de personnel de santé»

Par ailleurs, la startup allemande revendique la gestion du plus grand pool européen de professionnels de santé qui compte 200 000 personnes inscrites sur sa plateforme. Face à l’épidémie de Covid-19, Medwing a mis sa plateforme à disposition des établissements de santé pour leur permettre de recruter des infirmiers, médecins et volontaires nécessaires. « Notre but est de remédier à la pénurie mondiale de personnel de santé et d’améliorer l’accès aux soins de santé à travers le monde. Nous disposons aujourd’hui de la technologie nécessaire pour penser et vivre les soins de santé de manière totalement différente – nous pouvons améliorer la santé pour tous », commente Johannes Roggendorf, co-fondateur et directeur général de Medwing. 

« Par exemple, nous travaillons à l’équilibre de la vie professionnelle et familiale des professionnels de la santé, de manière à ce que personne n’ait à être stressé. Nous permettons au personnels infirmiers qualifiés qui se sont reconvertis à une autre activité de revenir à leur vocation première. La fermeture des services hospitaliers pour cause de manque de personnel n’est pas acceptable », poursuit-il.

Dans le cadre de cette levée de fonds, Medwing ambitionne d’accélérer d’un point de vu technologique, notamment en développant de nouvelles fonctionnalités et services à destination du corps médical. Présente en France, Allemagne et Royaume-Uni, la startup souhaite désormais étendre ses activités et son équipe à l’international. 

Medwing : les données clés

Fondateurs : Johannes Roggendorf et Timo Fischer
Création : 2017

Siège social : Berlin, allemagne  
Secteur : RH, e-santé 
Activité : services de recrutement et de gestion des ressources humaines pour les établissements de santé


Financement : 28 millions d’euros en série B en mai 2020 à l’occasion d’un tour de table mené par Cathay Innovation, avec la participation des investisseurs historiques Northzone, Atlantic Labs, Cherry Ventures et Adevinta.

Assiya Berrima

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE MEDIA.Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
RH: Cathay mène un tour de table de 28 millions d’euros pour l’Allemand Medwing
Uber
Uber prêt à racheter Free Now (Daimler/BMW) pour plus d’un milliard d’euros
Réseaux sociaux: Cédric O dénonce « l’opacité » des algorithmes et du système de modération
Covid-19: la révolution numérique pour préserver l’emploi?
Comment la crise a accéléré la transformation numérique des grands groupes bancaires
Couvre-feu: les taxis et VTC prévoient une baisse de l’activité encore plus forte dans les jours à venir
Vélos, trottinettes, scooters…: la mobilité partagée se démocratise dans les grandes villes françaises