ActualitéEuropeInvestissementsLes levées de fonds

SlimPay lève 15 millions d’euros pour venir bousculer les banques

Le montant

SlimPay, entreprise parisienne fondée en 2009, vient de boucler un tour de table de 15 millions d’euros auprès du fonds de capital-développement hollandais Prime Ventures. Elle opère des transactions en ligne via des comptes bancaires en Europe, pour le compte de clients comme PriceMinister, SFR, Nespresso ou encore Deezer. Les clients finaux de ces marques peuvent effectuer des opérations bancaires, des paiements, sans avoir besoin de se connecter à leurs comptes sur le site ou l’application de leur banque. Les paiements SEPA en ligne sont possibles. Des services pratiques dans le cas de paiements récurrents.

Cette levée est encore suspensive à l’obtention de l’autorisation par l’ACPR, organe de supervision des banques et assurances en France. SlimPay avait précédemment levé deux millions d’euros en 2011 auprès d’un family office.

Le modèle économique

La société a lancée son service technologique en 2012 et le commercialise en Saas (software as a service). Elle facture un coût fixe à l’acquisition du mandat (signature électronique) et des frais fixes par transaction. Elle ne précise pas ses tarifs ni son chiffre d’affaires mais assure prévoir de collecter un total de 2,4 milliards d’euros sur 2015 pour le compte de ses clients.

Les objectifs de la Start-up

JérômeTraisnel-ceo-SlimPay
Jérôme Traisnel

Ces fonds vont lui permettre de s’étendre en Europe et d’investir dans la technique. « Les investissements que nous allons pouvoir réaliser s’articulent en deux axes:

– le développement international: cette année, nous ouvrons 4 bureaux européens (Londres, Berlin, Madrid, Amsterdam)

– le développement produit: plus de simplicité, plus de sécurité, lutte renforcée contre la fraude » explique à Frenchweb Jérôme Traisnel*, co-fondateur et CEO de SlimPay.

« Cette levée de fonds va nous permettre d’accroître l’équipe actuelle en embauchant des nouveaux profils, notamment dans les services commercial, marketing et IT (pour les développeurs). L’entreprise emploie 35 collaborateurs et prévoit d’en recruter trente nouveaux d’ici la fin de l’année, avec comme objectif affiché le doublement de notre chiffre d’affaires en 2015 », fait-il savoir. Avant de conclure: « notre ambition est de devenir le leader européen des paiements récurrents ». La start-up affronte toutefois la concurrence de nombreuses banques positionnées sur ce secteur, mais, visiblement, compte bien venir les bousculer.

Fondateurs : Jérôme Traisnel et Jean-Louis Hoenen

Création : 2009, lancement du service en 2012

Siège social : Paris (également présente en Allemagne et aux Pays-Bas)

Secteur d’activité : transfert d’argent en ligne

Effectifs: 35 personnes

Financement : 15 millions d’euros levés auprès du fonds hollandais Prime Ventures

*Jérome Traisnel est aussi le président de l’Association française des établissements de paiement et de monnaie électronique.

Crédit photo: Fotolia, banque d'images, vecteurs et videos libres de droits

Adeline Raynal

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
SlimPay lève 15 millions d’euros pour venir bousculer les banques
Airbnb
Airbnb vise jusqu’à 35 milliards de dollars de valorisation pour son IPO
Quelle est cette startup qui vaut 1 milliard de dollars pour Facebook?
FinTech et DeepTech au cœur de l’écosystème du Grand Est
Le commerce en ligne pèse 103 milliards d’euros en France
Vianova
Mobilité: Vianova lève 1,8 million d’euros auprès de la RATP
Palantir
[DECODE Market] Palantir, Ant Group et Altice Europe : 3 destins très différents sur les marchés boursiers