ActualitéChineTech

Smartphones: les marques chinoises montent en puissance

En 2018 dans le monde, 9 téléphones vendus sur 10 seront des smartphones selon une étude que vient de publier le cabinet Gartner. Leaders du marché depuis quelques années, Apple et Samsung voient leurs parts de marché de plus en plus grignotées par trois marques: Xiaomi, Huawei et Lenovo.

Le trio chinois ferait-il bientôt de l’ombre à Apple ? A eux trois, ils ont en tous cas déjà vendu plus d’appareils que la firme américaine. Ainsi, sur le troisième trimestre 2014, Samsung demeure la marque de smartphone la plus vendue à travers le monde, mais perd considérablement de son avance: le Sud-Coréen voit sa part de marché passer de 32,1% à 24,4%. Le fabricant n’est notamment pas parvenu à vendre autant de Galaxy S5 qu’il ne l’avait envisagé. Plus généralement Gartner estime que Samsung fait les frais de sa stratégie mutli-segmentée, celle là-même qui lui avait pourtant été bénéfique jusque là.

Apple représente 12,7% des ventes. Viennent ensuite Huawai (5,3%), puis Xiaomi (5,2%) et Lenovo (5%).

ventes-smartphone-monde-Gartner-2014

Au total, 455,7 millions de téléphones portables ont été vendus sur le 3ème trimestre 2014 à travers le monde, dont 301 millions de smartphones, selon cette étude, soit 20,3% de plus que sur la même période en 2013.

Lire aussi:

>> Apple : 39 millions d’iPhone vendus au dernier trimestre, l’iPad s’essouffle

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits

Adeline Raynal

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Smartphones: les marques chinoises montent en puissance
Par sécurité, Joe Biden devra-t-il renoncer à son vélo interactif Peloton?
loon
Alphabet décide d’en finir avec Loon, son projet d’accès Internet par ballons
Animal Crossing, Among Us, FIFA… : retour sur ces jeux vidéo dopés par la pandémie
Facebook: le conseil des sages va décider si Donald Trump peut revenir sur le réseau
parler
Justice: Amazon ne sera pas contraint d’héberger le réseau social Parler
Instacart se sépare de 1 900 employés dont 10 travailleurs syndiqués