/ Brand Content

Soft skills, transformation digitale et recrutement 2.0: comment le monde du travail change-t-il ?

[FWEEK Outils RH] Par Gonzague Lefebvre, co-fondateur de Visiotalent [Contenu réalisé en partenariat avec CleverConnect]

Aujourd’hui, les soft skills ou « compétences transversales », « intelligence émotionnelle », sont au centre de l’attention du marché du travail et représentent un élément clé du processus de recrutement.

Que sont précisément les soft skills? Par soft skills, nous entendons une compétence particulière de nature relationnelle, préparatoire à l’interaction efficace et productive avec autrui, tant en milieu de travail qu’en dehors.

Il ne s’agit donc pas d’une question de compétences techniques: toutes les connaissances qui dépendent du niveau d’instruction et de l’expérience professionnelle antérieure aussi appelées « hard skills ». Les hard skills sont mesurables, quantifiables et faciles à démontrer, et peuvent être acquis par l’éducation et la pratique.

A l’heure où la collaboration, le bien-être au travail et l’intégration culturelle d’un salarié dans l’entreprise sont omniprésents dans l’actualité, il ne suffit plus d’avoir un bon bagage de compétences, il faut aussi faire preuve d’une maîtrise totale de ces compétences relationnelles. Ces « compétences transversales » ne sont pas seulement une valeur ajoutée mais bien des compétences clés qui font la différence.

En 2017, Google a publié les résultats d’une étude interne dans laquelle les qualités d’innovation et la performance de plusieurs équipes étaient analysées pour définir le groupe le plus productif. L’étude a montré que les équipes les plus performantes n’étaient pas celles composées de « personnalités », mais des équipes interdisciplinaires au sein desquelles les collaborateurs avaient mis en œuvre leurs « compétences transversales » au cours du processus collaboratif.

L’évolution des compétences clés

Mais ce ne sont pas seulement les multinationales de la High-Tech qui tirent de la valeur de ce type de compétences. L’importance croissante accordée au « savoir-être », par opposition à celle du « savoir-faire », est un phénomène de plus en plus partagé par les entreprises qui recrutent. L’avènement de la digitalisation conduit non seulement à une amélioration de la technologie et de l’automatisation, mais aussi à une remise en question profonde des modes de travail. Le World Economic Forum (WEF) a publié un rapport « The Future of Jobs », dans lequel il souligne qu’au cours des deux prochaines années, plus d’un tiers des compétences considérées comme importantes par les services RH actuelles vont changer.

Selon le WEF, les 10 compétences qui seront considérées comme indispensables pour réussir en 2020 sont: la résolution de problèmes complexes, la pensée critique, la créativité, le management, la capacité de coordination, l’intelligence émotionnelle, le jugement et la prise de décision, le sens du service, la négociation et la flexibilité cognitive.

Cependant, les soft skills sont souvent absentes des CV et plus difficiles à évaluer que les compétences techniques objectives.

Les pratiques de recrutement 2.0

Comme l’indique le Global Recruiting Trends 2018, fruit d’une recherche menée par LinkedIn auprès de 9 000 professionnels des ressources humaines, nous assistons à une véritable révolution dans le domaine du recrutement.
De nouveaux modes d’entretien et outils technologiques gagnent du terrain dans le but de laisser de côté le CV classique pour se rendre sur le terrain et évaluer plus efficacement le profil des candidats.

Grâce à ces nouvelles pratiques, les candidats ont la possibilité de s’impliquer davantage, ce qui permet aux recruteurs d’identifier plus rapidement et plus précisément leurs hard et soft-skills.

L’entretien traditionnel pourrait bientôt devenir un lointain souvenir grâce à l’éclosion de ces nouvelles méthodes de recrutement.

L’entretien vidéo différé: L’entretien vidéo est l’une des dernières frontières du recrutement et une pratique de plus en plus répandue dans le processus de présélection des candidats.
Les entreprises françaises sont actuellement à la pointe de ce secteur. Rapide, intuitif et basé sur les technologies les plus avancées, l’outil conçu par Visiotalent permet aux professionnels RH d’inviter les candidats à enregistrer un entretien vidéo. Grâce à la vidéo, les compétences du candidat émergent naturellement, ce qui induit des bénéfices pour les entreprises en termes de temps, de coût et d’efficacité. L’entretien vidéo est également une opportunité unique pour les candidats car il leur donne l’opportunité de s’exprimer au-delà du CV, de révéler leur personnalité ainsi que leurs compétences relationnelles.

Test de personnalité:  Les entreprises peuvent également soumettre leurs candidats à des tests de personnalité. A travers une série de questions, ces tests permettent de faire ressortir les traits principaux du candidat et de mettre en évidence les comportements qu’il adopterait dans certaines situations. Ils sont parfois si précis qu’ils révèlent même le taux d’affinité potentiel entre un manager et son futur employé.

Réalité virtuelle: Ces dernières années, la réalité virtuelle et la réalité augmentée ont été utilisées pour favoriser l’innovation dans divers secteurs, il n’est donc pas surprenant qu’elles aient également un impact dans le monde du recrutement. Certaines grandes entreprises, comme Lloyds Banking et la Commonwealth Bank of Australia, utilisent cette technologie pour évaluer les aptitudes des candidats à prendre des décisions et à résoudre des problèmes.

Entretien de groupe: L’entretien collectif est un moyen d’analyser et d’évaluer un candidat: il permet d’évaluer les compétences nécessaires à l’exercice d’une activité professionnelle par la simulation d’une situation typique en entreprise. L’exercice permet au recruteur de comparer les membres du groupe et d’évaluer la capacité d’un candidat à travailler en équipe et s’il possède ou non les compétences interpersonnelles que le travail en équipe requiert inévitablement.

Comme nous l’avons vu, il existe de nombreux nouveaux types d’entretien qui permettent d’analyser les différentes aptitudes du candidat et sa personnalité. La prolifération de ces nouvelles méthodologies de sélection et de ces outils technologiques profite à la fois aux professionnels des RH, qui peuvent être désormais plus rapides et plus efficaces dans leur process de recrutement, et aux candidats, qui ont maintenant la possibilité d’être évalués de manière plus objective, non seulement sur la base du CV, mais aussi à la lumière de leurs compétences personnelles.

A l’ère du recrutement 2.0, il est donc essentiel pour le candidat d’apprendre à développer et à mettre en avant ses compétences transversales, afin de se démarquer et de se valoriser avec succès.

Visiotalent la solution d’entretien vidéo différé qui a déjà aidé au recrutement de plus de 10 000 personnes en France, conseille aux candidats de rester naturels: « La meilleure approche pour faire ressortir vos compétences en communication, en leadership ou en résolution de problèmes est de rester vous-même, en mettant pleinement en valeur vos forces », explique Gonzague Lefèbvre, co-fondateur de Visiotalent.

Les soft et hard skills peuvent être d’autant plus révélées si le candidat prend le temps de bien s’entraîner. « Sur le site web et l’application Visiotalent –poursuit Gonzague Lefèbvre– il est possible de simuler un entretien vidéo grâce à un module d’entraînement, à travers lequel le candidat peut prendre conscience de sa capacité à communiquer, tant à l’oral qu’en langage corporel, et apprendre à faire ressortir ses compétences relationnelles pendant l’entretien. »

Le coaching et la simulation sont des outils précieux et extrêmement efficaces pour cultiver et développer ces « compétences transversales », essentiellement relationnelles et communicatives.

À propos de l'auteur

Gonzague Lefebvre est le co-fondateur et Chief Strategy Officer (CSO) de CleverConnect. Diplômé de NEOMA Business School et d’un Entrepreneuriat à la Stanford University, Gonzague Lefebvre, accompagné de Louis Coulon, réalise en 2014 que le CV reste un outil limité pour un jeune diplômé cherchant à faire valoir son potentiel et ses soft skills plus que son parcours. Gonzague et Louis imaginent alors une solution d’entretien vidéo différé, Visiotalent, permettant à la fois de simplifier et d’optimiser la présélection des candidats tout en valorisant leur personnalité. En 2016, Visiotalent s’associe au jobboard Meteojob pour former CleverConnect, qui est désormais l’un des leaders de la HR Tech en Europe.

Gonzague s’occupe actuellement de la définition de la stratégie de CleverConnect et de son déploiement en France et à l’international.

Tags

FrenchWeb

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici
Soft skills, transformation digitale et recrutement 2.0: comment le monde du travail change-t-il ?
Brand Content vs Content Marketing: c’est compliqué
[FW Radar] Meersens, l’application qui veut donner aux citoyens les outils pour améliorer leur santé
[FW Radar] Mobilité : Lyko veut faciliter les déplacements avec sa solution multimodale
Pourquoi les entreprises doivent adopter une stratégie SEO à long terme
Les Sommets du Digital 2020 : 5ème édition
eToro, la plateforme de trading social qui veut donner le goût de l’investissement aux particuliers
Copy link