ActualitéBusinessTech

[TL;DR] Les news Tech qu’il ne faut pas manquer ce 28/03

Tous les soirs, le meilleur de l’actu Tech est dans le TL;DR de FrenchWeb.

TL;DR (sigle invariable) (XXIème siècle) : initiales de « too long ; didn’t read »,
soit littéralement « trop long ; pas lu »
1. (Internet) Pour exprimer que le message qui a été envoyé n’a pas été lu parce qu’il était trop long.
2. (Internet) Pour exprimer que ce qui suit est un résumé du texte trop long.


La nouvelle Freebox V7 intégrera une barre de son Devialet. Xavier Niel est actionnaire de la start-up française qui a inventé la célèbre enceinte Phantom.

Pourquoi c’est important : La Freebox V7 doit remplacer la célèbre Freebox Révolution, lancée en décembre 2010. Initialement prévue pour 2015, la cinquième génération de Freebox est évidemment très attendue des clients, mais aussi des investisseurs : Free n’a gagné que 135 000 recrutements nets en 2017, soit 21% des recrutements totaux, contre 32% en 2016. La nouvelle Freebox devrait donc permettre à Iliad de reprendre sa conquête et de doper ses marges, grâce à une montée en gamme de ses offres.


Apple présente son nouvel iPad pour reconquérir le marché de l’éducation. L’entreprise semble vouloir à nouveau peser dans un marché qui a plutôt opté, aux États-Unis, pour Google et son Chromebook.

Pourquoi c’est important : Apple n’avait pas organisé un tel événement à l’intention du monde de l’éducation depuis 2012. Un domaine que la marque avait un peu délaissé mais qu’elle compte reconquérir. Apple a ainsi présenté plusieurs nouveautés, dont un iPad doté d’un écran de 9,7 pouces et proposé à 299 dollars aux acteurs de l’éducation, notamment les étudiants, et à 329 dollars aux autres clients. En France, il est disponible à partir de 359 euros avec une réduction d’environ 5% pour les établissements scolaires.

Tim Cook, CEO d’Apple.

Accusé de discrimination contre les femmes et les minorités, Uber accepte de verser 10 millions de dollars. Toutes les femmes et les personnes de couleur qui ont travaillé chez Uber depuis juillet 2013 peuvent demander une indemnisation pour le préjudice subi.

Pourquoi c’est important : En octobre 2017, une plainte avait été déposée pour dénoncer un système de rémunération et de promotion discriminatoire au sein d’Uber. Ce n’est pas la première fois que le management d’Uber est dénoncé. L’an passé, la firme américaine s’était retrouvée au coeur d’une vaste polémique après le témoignage de Susan Fowler, ancienne ingénieure d’Uber. Sur son blog personnel, elle avait dénoncé la culture du sexisme qui régnait au sein des locaux de la firme américaine.

Crédits : Shutterstock.

Comet Meetings lève 8 millions d’euros pour donner un nouveau souffle aux réunions et aux séminaires d’entreprise. Avec ce tour de table, Comet Meetings veut «devenir l’acteur de référence des lieux de réunion et de séminaire nouvelle génération en France».

Pourquoi c’est important : La start-up a vu le jour avec l’ambition de réinventer les espaces de réunion et de séminaire en France et à l’international. Se positionnant en alternative aux hôtels, souvent connus pour proposer des salles lugubres pas toujours adaptées aux attentes des entreprises, et les espaces de coworking, à l’image de ceux de WeWork, Comet Meetings propose un accompagnement personnalisé aux entreprises. Après un premier lieu étalé sur 1 500 mètres dans le XVIIème arrondissement de Paris, la société prévoit d’ouvrir de nouveaux sites en région parisienne avant de songer à une expansion à l’international.


Poietis, 5 millions d’euros pour implanter sur des patients des tissus biologiques imprimés en 3D. Les recherches menées par la société ont abouti à la commercialisation de Poieskin, un tissu produit par bio-impression.

Pourquoi c’est important : Après avoir travaillé sur les applications industrielles dans la cosmétique et les laboratoires pharmaceutiques, la société cherche désormais à se tourner vers la médecine régénératrice, le but ultime à atteindre pour Poietis. La start-up se fixe pour objectif d’avoir une technologie suffisamment aboutie pour que des tissus bio-imprimés puissent être implantés sur des patients dès 2021.

Modèles de peau bio-imprimés Poietis. Crédits : Poietis.
Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This