Frenchweb recrute un chef de projet editorial et un responsable partenariats
ActualitéBusinessTech

[TL;DR] Les news Tech qu’il ne faut pas manquer ce 31/05

Tous les soirs, le meilleur de l’actu Tech est dans le TL;DR de FrenchWeb.

TL;DR (sigle invariable) (XXIème siècle) : initiales de «too long ; didn’t read»,
soit littéralement «trop long ; pas lu»
1. (Internet) Pour exprimer que le message qui a été envoyé n’a pas été lu parce qu’il était trop long.
2. (Internet) Pour exprimer que ce qui suit est un résumé du texte trop long.

 

42 millions d’euros pour la start-up rennaise Klaxoon. La société revendique aujourd’hui 100 000 utilisateurs dans le monde.

Pourquoi c’est important : En moins de 3 ans, Klaxoon a séduit plus d’un million d’utilisateurs dans 1 500 organisations clientes, dont 30% à l’international, également répartis entre grands comptes (parmi lesquels 90% du CAC40) et PME. Un développement soutenu par une très forte viralité, avec d’énormes gisements de croissance à l’échelle internationale.

 

Deux ans après son rachat, Nokia revend Withings à son fondateur. Eric Carreel va reprendre les 200 personnes travaillant pour Nokia Health et relancer la marque Withings.

Pourquoi c’est important : Alors que Nokia souhaitait se positionner sur le marché de la santé connectée avec Withings, les choses se sont rapidement compliquées pour la pépite française au sein de l’entreprise scandinave. Quelques semaines après la finalisation de l’acquisition, Ramzi Haidamus, alors président de Nokia Technologies, avait claqué la porte du groupe. Or c’était lui qui avait porté ce rachat. Avec son départ, ce sont toutes les ambitions que nourrissait Nokia dans Withings qui se sont envolées, avec le résultat que l’on connaît. Le montant du rachat n’a pas été dévoilé, mais n’excéderait pas 30 millions d’euros, bien loin des 170 millions d’euros mis sur la table par Nokia en 2016 pour s’offrir Withings.

Eric Carreel, co-fondateur de Withings. Crédits : Nokia.

 

620 millions de dollars de plus pour l’intelligence artificielle de la licorne chinoise SenseTime. La valorisation de la start-up dépasse désormais les 4,5 milliards de dollars.

Pourquoi c’est important : Ce nouveau tour de table survient moins de deux mois après un tour de table de 600 millions de dollars mené par le mastodonte chinois du commerce en ligne Alibaba. Avec cette levée de fonds, la licorne chinoise prévoit d’accélérer son développement pour poursuivre ses recherches dans l’intelligence artificielle. Récemment, SenseTime a signé un accord avec Alibaba pour ouvrir un centre de recherche dédié à l’intelligence artificielle à but non-lucratif à Hong Kong. Dans l’intelligence artificielle, la Chine veut tenir la dragée haute aux États-Unis pour devenir le leader du secteur. Dans ce sens, Pékin a dévoilé en juillet 2017 un plan de développement national en faveur de l’intelligence artificielle pour que le secteur génère plus de 20 milliards de dollars à l’horizon 2020 et près de 60 milliards de dollars d’ici 2025.

Crédits : Shutterstock.

 

OnCrawl lève 3,5 millions d’euros pour améliorer les performances SEO des pure-players. La start-up bordelaise prévoit d’ouvrir des bureaux aux États-Unis, à Londres et à Berlin dans les mois à venir.

Pourquoi c’est important : Chaque jour, OnCrawl traite plus de 200 millions d’URL. L’analyse et l’exploitation des données issues des pages Internet permet de mieux piloter les activités des clients et de doper leurs revenus. A ce jour, la start-up revendique plus de 800 clients dans le monde. Avec ce tour de table, OnCrawl prévoit de doubler son chiffre d’affaires en 2018 et d’accélérer son expansion en Amérique du Nord. D’ici 2022, 80 postes devraient être créés pour accompagner le développement de la société.

 

Face à Revolut et N26, la néobanque britannique Starling Bank lève 91 millions d’euros. Cette année, Starling Bank prévoit de lancer ses services dans plusieurs pays européens, dont la France.

Pourquoi c’est important : Bien qu’elle reprenne les standards des banques mobiles, la néobanque britannique se distingue par une approche d’open banking. Avec son modèle, la banque mobile entend conquérir le Royaume-Uni et l’Europe. Pour cela, elle dispose d’ailleurs d’une licence bancaire complète pour opérer à travers toute l’Union européenne. Cependant, Starling Bank devra faire face à une concurrence qui se densifie. A l’échelle européenne, la néobanque devra affronter le Britannique Revolut, qui revendique 1,5 million d’utilisateurs en Europe, dont 220 000 en France, et l’Allemand N26, qui compte plus de 850 000 clients, dont 200 000 dans l’Hexagone.

Crédits : Starling Bank.

 

Tradeshift lève 250 millions de dollars pour poursuivre son expansion dans la digitalisation de la supply chain. Cette levée porte à 400 millions de dollars le montant total des fonds levés par Tradeshift, désormais valorisée à 1,1 milliard de dollars.

Pourquoi c’est important : Avec ce tour de table, Tradeshift souhaite lancer différentes initiatives stratégiques pour poursuivre son expansion en Europe et en Asie, ainsi que pour faire progresser les volumes de transactions réalisés sur sa plateforme et investir dans des technologies émergentes comme la blockchain et l’intelligence artificielle, via son incubateur, Frontiers, lancé en début d’année.

Crédit: Shutterstock/Kamonrat

 

Mary Meeker dévoile les grandes tendances Internet 2018. 3,6 milliards d’internautes sur terre, 0% de croissance pour les expéditions de smartphones, la puissance d’Amazon… Focus sur quelques sujets clés.

Pourquoi c’est important : Cette année, tout au long des 294 pages, Mary Meeker aborde les tendances autour de la data et de la personnalisation, de la R & D dans les entreprises Tech, de l’innovation dans l’e-commerce, des façons dont Internet aide les consommateurs à maîtriser leurs dépenses ou encore de la montée en puissance de la Chine sur les marchés liés à Internet. Il est impossible de faire un focus sur tous les sujets, mais voici une sélection de thèmes et de chiffres clés.

Mary Meeker, auteure du Internet Trends Report. Crédit: Kleiner Perkins Caufield & Byers
Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce contenu pourrait vous intéresser:

Close
Share This