ActualitéSemaine de l'emploi

Trois écoles créent un campus numérique à Paris : « un projet à 5 millions d’euros »

Elles veulent aider les étudiants souhaitant créer leurs start-ups après leurs études…

Spécialisé dans l’enseignement supérieur privé en France, Ionis Education Group annonce l’ouverture d’un campus numérique de 6 500 mètres carrés au centre de Paris. Dédié au numérique, à la communication et la création, il comprendra un centre de formation et un incubateur pour start-up. « Cet espace nous permettra de mieux déployer notre pédagogie qui, depuis plus de 30 ans, est résolument orientée vers l’intégration performante et les carrières dynamiques au monde de l’entreprise » explique explique Fabrice Bardèche, vice-président exécutif de Ionis.

Basé près du Marais et de République, un espace sera particulièrement réservé aux étudiants souhaitant lancer leurs start-ups. SUP’Internet, l’ISEG Marketing and Communication School, e-artsup, trois écoles du groupe, piloteront le projet.

« Beaucoup de nos étudiants ont la volonté de créer leurs entreprises, mais nous n’avions pas de structures adaptées. Cela représente un budget de 5 ou 6 millions. Comme nous sommes locataires, c’est surtout au niveau de l’aménagement  que nous allons investir » ajoute M. Bardèche. 

ionis1

ionis2

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Trois écoles créent un campus numérique à Paris : « un projet à 5 millions d’euros »
Jeux mobiles: la licorne Scopely lève 340 millions de dollars auprès de Wellington Management
Moratoire sur la 5G: Cédric O défend une «technologie indispensable» face à la maire EELV de Strasbourg
Grâce au cloud, Microsoft surpasse les attentes du marché
Quels enjeux pour Twitter, Facebook et Google face au Sénat américain?
Accenture s’apprête à acquérir le cabinet OpusLine pour se renforcer dans la santé
HR Tech: les annonces qu’il ne fallait pas manquer depuis juin