ActualitéTech

Ubisoft: +55,8% de chiffre d’affaires au troisième trimestre

Ubisoft a publié un chiffre d’affaires pour le troisième trimestre de son exercice fiscal 2014-2015 en hausse de 55,8% sur un an, à 809,7 millions d’euros. Avec un tel niveau, la société voit son chiffre d’affaires sur les neuf premiers mois de l’année bondir à 1 293,9 millions d’euros, soit une progression de 59,2% en un an.

« En 2014, Ubisoft a offert aux joueurs le line-up le plus diversifié de l’industrie, avec des titres comme Assassin’s Creed Unity, Child of Light, Far Cry 4, Just Dance 2015, The Crew, Trials Fusion et Trials Frontier, Valiant Hearts et Watch Dogs. Cette variété unique a été également reconnue pour sa qualité générale sur l’ensemble de l’année. Elle nous permet de réaliser un troisième trimestre fiscal largement supérieur aux attentes et d’attendre une génération de free cash-flow record sur l’exercice » déclare Yves Guillemot, PDG d’Ubisoft.

Autre phénomène, la montée du numérique dans le chiffre d’affaires du groupe. Les revenus issus du « segment digital » ont progressé de 120,3% sur les neuf premiers mois de l’année, à 274,1 millions d’euros, et représente désormais 21,2% du chiffre d’affaires, contre 15,3% un an plus tôt. « Ubisoft capitalise aujourd’hui sur les investissements engagés depuis plusieurs années pour le développement de sa force de création, de son impact marketing et de son empreinte digitale » selon M. Guillemot.

Au final, pour l’ensemble de l’exercice 2014-2015, Ubisoft table sur un chiffre d’affaires de 1,44 milliard d’euros pour un résultat opérationnel (non-IFRS) aux alentours des 165 millions d’euros.

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits
Bouton retour en haut de la page
Ubisoft: +55,8% de chiffre d’affaires au troisième trimestre
[Série A] Sastrify lève 15 millions de dollars auprès de FirstMark Capital
Elyze, le « Tinder » de la présidentielle ne conserve plus les données des utilisateurs
Investissements
Licornes françaises: où sont les femmes?
Instagram propose à ses influenceurs de vendre des abonnements à leurs followers
[Build Up] Luko fait l’acquisition de son concurrent allemand Coya
[Build Up] Hublo rachète Mstaff pour compléter son offre de gestion des remplacements du personnel de santé