ActualitéAsieFinTechLes levées de fonds

WeBank sur le point de lever 1 milliard de dollars?

WeBank, une banque en ligne chinoise, chercherait à lever 1 milliard de dollars, rapporte le Wall Street Journal, qui précise que l’entreprise serait entrée en discussion avec des investisseurs dans le cadre d’un tour de table qui la valoriserait la société à 5 milliards de dollars.

Lancée cette année avec l’autorisation des autorités chinoises, WeBank est soutenu financièrement par le groupe chinois Tencent. Spécialisé dans les services Internet, ce dernier édite notamment la très populaire application de messagerie instantanée WeChat qui compte plus de 400 millions d’utilisateurs.

Aujourd’hui, le groupe détiendrait environ 30% du capital de WeBank, aux côtés de Shenzhen Baiyeyuan Investment et Shenzhen Liye Group, tous deux actionnaires (20% chacun). Avec ce nouvel investissement, WeBank, qui propose déjà à ses clients de souscrire à des prêts, souhaiterait développer de nouveaux services bancaires.

Le secteur de la banque en ligne se développe en Chine. D’autres géants de l’Internet chinois se sont également lancés dans la bataille. On retrouve notamment l’e-commerçant Alibaba qui a lancé en juin le service Mybank. La firme de Jack Ma proposait déjà de nombreux services financiers, en particulier via sa branche Ant Financial.

Autre acteur, Baidu, le principal moteur de recherche dans le pays, devrait s’associer avec la China Citic Bank pour lancer également une offre dans le secteur de la banque en ligne.

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits
Bouton retour en haut de la page
WeBank sur le point de lever 1 milliard de dollars?
[Série A] Sastrify lève 15 millions de dollars auprès de FirstMark Capital
Elyze, le « Tinder » de la présidentielle ne conserve plus les données des utilisateurs
Investissements
Licornes françaises: où sont les femmes?
[SEED] Wisear lève 2 millions d’euros pour dépasser le contrôle vocal des objets via son interface neurale
[Serie C] Wandercraft lève 45 millions de dollars pour accélérer son développement aux États-Unis
Instagram propose à ses influenceurs de vendre des abonnements à leurs followers