A la uneActualitéComMedia

10 conseils pour devenir une entreprise data-driven

Une maîtrise de la donnée est essentielle pour prendre des décisions pertinentes et éclairées.

Comment devenir une entreprise pilotée par la donnée ? Vous le saurez en lisant cet article, et en assistant au prochain événement Visualize Your World le 11 octobre prochain, qui donnera la parole à de nombreux experts et entreprises qui ont su opérer cette transformation.

Au cours des dernières années, le temps dont disposent les entreprises pour prendre des décisions s’est considérablement réduit. Selon une étude réalisée par IDC, 42% des managers n’ont que 24 heures en moyenne pour prendre des décisions importantes et, dans de nombreux cas, sans accès aux données qui pourraient les aider dans cette prise de décision. Cette situation est très répandue et beaucoup d’entreprises cherchent une solution à ce problème : la possibilité pour quiconque dans l’entreprise de puiser dans les énormes volumes de données disponibles pour obtenir une vision précise de la situation, et prendre des décisions éclairées sur les meilleures façons de stimuler la croissance.

Toutes les organisations ont besoin de devenir de plus en plus efficaces et productives. Il existe une multitude de façons d’y parvenir, mais la meilleure solution repose sur le fait d’obtenir un aperçu complet de ce qui se passe actuellement dans l'entreprise. Ce qui signifie réunir l’intelligence à un seul endroit et la rendre disponible pour que tout le monde puisse y accéder et l'analyser. Ce n’est que lorsque vous permettez à vos collaborateurs de visualiser eux-mêmes les informations qu'ils peuvent découvrir de nouvelles tendances et corrélations qui facilitent la prise de décision – non seulement au sommet, mais à tous les niveaux de l’entreprise.

Les entreprises « data-driven » (pilotées par la donnée) partagent certaines caractéristiques qui les rendent plus efficaces et plus productives.

Voici comment devenir une entreprise data-driven :

1. Se focaliser sur les personnes

Les données sont un atout important dans la prise de décision et une source essentielle de connaissances au sein de l’organisation, mais ce sont les personnes au sein des entreprises qui ont le pouvoir de déterminer si une décision est pertinente ou non. Par conséquent, les entreprises doivent équiper leurs collaborateurs avec des plateformes d’analyse faciles à utiliser, pour obtenir le plus de connaissances possible à partir de leurs données.


2. Prendre des décisions de manière agile

64% des chefs d'entreprise ont vu le temps disponible pour la prise de décision se réduire au cours des 12 derniers mois. 42% expliquent que les décisions doivent maintenant être prises en moins de 24 heures. Les entreprises data-driven diffèrent des autres par une agilité démontrée dans le processus de prise de décision. Décider rapidement leur permet de mieux s’adapter aux environnements professionnels dynamiques et à la concurrence des marchés. 

Notons également que l’évolution des technologies amène une explosion de la puissance de calcul, ainsi que des capacités de stockage décuplées et activables très rapidement. Ces évolutions facilitent l’accélération de la prise de décision, si les outils d’analysent savent les mettre à profit.

 
3. Faire usage de toutes les données

Les données résident dans un écosystème de sources de plus en plus étendu – dans les applications d'entreprise internes, dans les logiciels opérationnels, dans le cloud et sur les postes de travail, mais aussi dans des sources ouvertes et externes de plus en plus nombreuses. Les entreprises data-driven fournissent un cadre pour que les utilisateurs accèdent à toutes leurs données et les analysent indépendamment de la source, interne ou externe. Elles ne limitent pas leurs analyses à des idées préconçues sur la façon dont les données doivent être structurées, mais permettent des recherches libres et intuitives, quelle que soit  la source dont la donnée est issue. A l’heure de la transformation digitale, c’est en combinant des données apparemment disparates que va surgir une grande partie de l'innovation. C’est aussi le moyen de casser les silos dont se plaignent les managers, en particulier dans les services marketing : 42% des cadres affirment qu’il est primordial d’éliminer les cloisonnements internes à leur entreprise, selon l’étude 2016 Digital Marketer.


4. Encourager l'expérimentation, ne pas avoir peur de l'échec

L’analytique traditionnelle n'encourage pas les utilisateurs à naviguer en dehors des chemins prédéfinis, mais c’est en faisant tomber les barrières que les organisations prennent les décisions les plus innovantes. Il faut donc donner les moyens à tous les collaborateurs d'accéder à toutes les données pour les analyser librement – même si cela signifie parfois faire des erreurs. Si les utilisateurs peuvent analyser sans se soucier du risque d'échec, alors ils seront plus susceptibles de sortir de leur zone de confort – et de faire des découvertes qui peuvent vraiment changer l'entreprise. Comme l’affirment 98% des DSI, dans l’étude PAC-CXP sur leur rôle dans l’entreprise data-driven, la data est au cœur de la transformation digitale. Les entreprises qui sauront tirer profit  de l’open data, de l’IoT, de l’étude du comportement client sur tous les canaux, etc. auront toutes les chances de découvrir de nouveaux leviers de croissance, par la création de produits et services innovants.


5. Ne pas émettre d’hypothèses sur ce que vous pourriez trouver

Beaucoup d’entreprises s’appuient sur l'analytique pour obtenir des réponses à des questions très précises. Mais cela limite leurs analyses (et donc les enseignements qu’elles pourraient récolter) de façon significative. Si les entreprises commencent à adopter l'analyse des données plus largement, elles seront en meilleure position pour obtenir une vision plus large de ce qui se passe réellement.


6. Étendre l'analyse à tous les niveaux

Selon une étude réalisée par Gartner, les outils analytiques ne sont utilisés que par 25% des collaborateurs non-techniques. Pour que l’analytique soit adoptée par toute l'entreprise, les plates-formes doivent être à la fois accessibles et utilisables par tous, du gestionnaire des ressources humaines au responsable du marketing, en passant par le personnel de l’entrepôt. En donnant à chacun la possibilité d’analyser les données, les chances de récolter des enseignements utiles sont optimisées.qlik-entreprise-data-driven1


7. Assurez-vous que l'analyse des données est au cœur de toute prise de décision

De plus en plus de personnes s’appuient sur l'analytique pour piloter leur activité, mais il est important de s’assurer qu’elles puissent analyser les données quand elles en ont besoin pour prendre une décision. Cela signifie leur donner un accès aux plates-formes d'analyse à partir de n’importe quel périphérique et quel que soit le lieu où elles se trouvent. Une récente étude de Qlik montre que 45% des utilisateurs commencent leur analyse depuis leur ordinateur de bureau, pour la terminer une heure plus tard sur un smartphone ou une tablette.

8. Dépasser les limites de votre entreprise

L'intelligence d'une organisation ne doit pas être limitée aux données internes ou aux connaissances de ses employés, mais elle doit également exploiter les données de son écosystème de partenaires, de ses clients, de ses fournisseurs, etc. Les données disponibles pour l'analyse ne doivent pas se limiter à celles de l'organisation – elles doivent aussi intégrer des sources externes.

9. Adopter la gouvernance

La gouvernance est souvent considérée comme un frein à l'innovation et à l'agilité de l’entreprise, mais sans elle, les entreprises seraient confrontées à des risques inutiles. La gouvernance – fournir les bons jeux de données aux bonnes personnes – est essentielle pour permettre aux utilisateurs d’exploiter les informations adéquates pour améliorer leur prise de décision. Dans cet objectif, la gouvernance doit se concentrer moins sur la surveillance et le contrôle, que sur l'ouverture (sécurisée) de l'accès aux analyses pertinentes pour les utilisateurs.

10. S’orienter vers des modèles data-driven

Les organisations pilotées par les données reconnaissent que l'analytique n’aide pas seulement les dirigeants à prendre de meilleures décisions dans des délais rapides, mais peut aussi contribuer à identifier de nouvelles opportunités de croissance, définir de nouveaux modèles d'affaires et trouver de nouvelles façons de réduire les risques. Selon Gartner, plus de la moitié des entreprises ayant des projets Big Data se focalisent sur la génération de nouvelles idées ou conceptions de business pour optimiser les processus commerciaux. C’est exactement ce dont les entreprises ont besoin afin de définir de nouveaux business models, en positionnant la data au cœur de toutes les opérations.

Nous avons à notre disposition plus de données que jamais auparavant, ce qui fait de nous une société plus informée. Les entreprises sont en mesure de conduire des changements, d'optimiser leur activité et, au final, d'améliorer leur prise de décision, en se basant sur une accumulation de toutes ces connaissances. Les entreprises data-driven doivent se concentrer sur les personnes. La clé de la réussite est de mettre entre les mains de chaque collaborateur les plateformes qui lui donnent la capacité d'analyser les données et de trouver des idées qui aident à faire progresser l’entreprise.

[tabs]

[tab title= »Evènement »]

Venez découvrir l’expérience d’entreprises qui ont su mettre la donnée entre les mains des utilisateurs le 11 octobre prochain, lors de Visualize Your World, le plus grand événement autour de la data et de l’analytics.

[/tab]

[/tabs]

[Contenu proposé par Qlik]

Tags

FrenchWeb

Pour contacter la FrenchWeb, cliquez ici / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This