/ Brand ContentBusinessHR Tech

7 idées reçues sur le coaching professionnel

[Contenu réalisé en partenariat avec MoovOne] Par Hugo Manoukian, CEO et co-fondateur de MoovOne

“Le coaching, c’est bien pour les collègues en burn-out ! Le coaching c’est que pour les grands patrons. C’est un phénomène de mode ! Finalement, c’est comme aller voir un psy…” Et si on en finissait avec ces clichés ? 

L’objectif du coaching en entreprise, c’est de libérer le potentiel humain, pour faire de chacun un acteur clé de la transformation. Entre idées reçues et engouement, le coaching divise ; mais ces perceptions parfois simplistes traduisent souvent une méconnaissance de ses fondements, de son fonctionnement et de sa portée. Tour d’horizon des idées reçues:

Idée reçue #1 : Si tu te fais coacher, c’est que tu n’es pas bon !

L’idée selon laquelle le coaching n’est utile que pour les personnes en difficulté professionnelle est totalement fausse. Le dénominateur commun pour démarrer un coaching, c’est la volonté de se développer. A partir de là, tout est possible ! Cette envie de progresser peut aussi bien concerner une jeune manager, une directrice d’équipe expérimentée ou un top leader. Performance, communication, gestion du changement… ces enjeux existent à tous les niveaux.

Idée reçue #2 : Le coaching ? C’est une affaire personnelle !

On a parfois l’image du coaching comme d’un processus intime, qui n’a pas sa place dans un cadre professionnel. Le halo de confidentialité qui entoure cette pratique y est sûrement pour quelque chose. Bien-sûr, la relation de confiance entre coach et bénéficiaire est importante et favorise les échanges sincères et productifs. Cependant, cela ne rend pas le coaching incompatible avec le développement professionnel !

Idée reçue #3 : Entre coaching et formation, il faut choisir

En réalité, la relation entre coaching et formation est complémentaire. Prenons l’exemple de Grégoire, manager de proximité qui rencontre des difficultés dans la gestion de ses priorités. Lors d’une formation traditionnelle, il va apprendre à utiliser des outils pour mieux s’organiser. En parallèle, grâce à son coach, Grégoire va découvrir que c’est parce qu’il a du mal à dire “non” à son manager qu’il se retrouve débordé. Ces deux approches combinées vont lui permettre de comprendre les causes de ses difficultés et d’utiliser des méthodes pour les surmonter !

Idée reçue #4 : Coaching et digital ne font pas bon ménage

Grâce au digital, le coaching est démocratisé sans compromis sur la qualité. Cette approche octroie également une grande flexibilité pour le participant qui peut caler une séance entre deux meetings, tôt le matin ou tard le soir.

Idée reçues #5 : Impossible de mesurer l’impact réel du coaching

Mesurer l’impact d’une initiative RH est essentiel pour la justifier ! Pas d’exception pour le coaching : il est évidemment possible d’évaluer son impact. Plusieurs indicateurs permettent d’ailleurs de mesurer son efficacité, notamment en évaluant le bénéficiaire en amont et en aval de son accompagnement.

Idée reçue #6 : C’est chronophage et très cher

Grâce au digital, le coaching devient plus rapide et abordable ! Le coaching n’a pas vocation à s’éterniser dans la durée. Le but pour le coach comme pour le participant, c’est d’atteindre rapidement les objectifs fixés.

Idée reçue #7 : Coaching ne rime pas avec collectif

Le coaching peut être réalisé individuellement ou collectivement. Le coaching d’équipe, par exemple, vise à accompagner une équipe vers plus de performance et de cohésion. Il peut intervenir en amont de la création de l’équipe ou du projet, pour poser les bases d’une collaboration efficace, ou en aval, pour surmonter des difficultés ou résoudre des conflits qui entravent la productivité.

Bien distinct de la psychologie, le coaching ne cherche pas à guérir des blessures émotionnelles à travers la compréhension et l’analyse du passé. L’objectif est de permettre, de manière pragmatique, personnalisée et sur une durée limitée, de travailler sur un ou plusieurs objectifs très précis, en privilégiant le “comment” au “pourquoi”. Et grâce au digital, tout un chacun peut en bénéficier, quel que soit son poste ! Et si la dernière idée reçue était que le coaching puisse être perçu comme un accompagnement abstrait ou un peu nébuleux et bien c’est tout l’inverse : le coaching, c’est l’art de l’action !  Au final : Que décidez-vous ? Qu’allez-vous faire ? Qu’allez-vous changer ?

FrenchWeb

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
7 idées reçues sur le coaching professionnel
Cloud gaming: après Google et Amazon, Facebook se lance sur ce marché à un demi-milliard de dollars
Comment les entreprises peuvent-elles appliquer la recette qui a fait le succès des GAFA ?
Empowerment des collaborateurs: pourquoi les résultats ne sont-ils pas à la hauteur des espérances?
E-commerce: Google et Temasek prêts à investir 350 millions de dollars dans Tokopedia
4 logiciels de paie pour bien gérer votre entreprise et vos RH
Qui était Lee Kun-hee, le président de Samsung à l’origine d’un empire international ?