ActualitéBusinessMarketing & Communication

AdTech : le Français Teads veut lever 750 millions de dollars lors de son IPO à Wall Street

La plateforme publicitaire française Teads annonce aujourd’hui le lancement de son IPO à la Bourse de Wall Street. Considéré comme le « Criteo de la publicité vidéo », Teads ambitionne de lever 750 millions de dollars et d’atteindre une valorisation comprise entre 4,3 et 5 milliards de dollars.

Fondé en 2005 par Pierre Chappaz, Bertrand Quesada et Loïc Soubeyrand, Teads connaît en effet une croissance quasi constante depuis son rachat par Altice, le groupe dirigé par Patrick Drahi, pour 285 millions d’euros en 2016. L’entreprise a signé un record en 2019 avec un chiffre d’affaires de 509,5 millions de dollars sur l’année 2019, consolidant ainsi sa position dans le secteur de la pub digitale. Malgré la crise, le groupe enregistre par la suite 540,3 millions de dollars de chiffre d’affaires en 2020, soit une hausse de 6%.

Une alternative face aux géants américains?

Présente à l’international, l’entreprise française veut se positionner comme une alternative face aux géants américains comme Google et Facebook, en misant davantage sur « la qualité » et l’expérience utilisateur. «Teads est synonyme de qualité à grande échelle pour les marques et les agences, et notre technologie leur garantit un fort retour sur investissement», commente Pierre Chappaz, président exécutif de Teads. 

Pour rappel, Teads s’est hissé en deuxième position de l’édition 2020 du FW500, palmarès créé en 2015 pour mettre à l’honneur le dynamisme et la diversité des entreprises de l’écosystème Tech français. L’entreprise emploie à ce jour 800 personnes réparties dans 26 pays.

Assiya Berrima

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE MEDIA. Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
AdTech : le Français Teads veut lever 750 millions de dollars lors de son IPO à Wall Street
10 pistes pour accélérer la transformation de la fonction RH
eCommerce : l’aventure Mirakl racontée par Elaia
Comment la FinTech suédoise Klarna veut conquérir la France
Le cloud open source, ça change quoi?
4 questions sur la pénurie de semi-conducteurs qui déstabilise l’industrie mondiale
Amazon s’est vu infliger une amende record pour non respect du RGPD