ActualitéBusinessEuropeProptech

Airbnb, et les plateformes similaires, bannis du centre d’Amsterdam

Même en pleine crise, Airbnb continue de voir ses futures positions fragilisées par les restrictions mises en place par les villes. Dernière commune en date: Amsterdam. La capitale néerlandaise vient de bannir la location de logements de vacances entre particuliers du centre historique. Cette règle s’applique à tous les acteurs du secteur, avec la plateforme de Brian Chesky en tête de file. Dans les autres quartiers, de nouvelles règles entrent en compte pour fortement limiter la pratique. Une décision qui vise directement le leader du secteur Airbnb. 

Concrètement, à partir du 1er juillet, ces locations seront complètement interdites dans le vieux Amsterdam. Cela concerne exactement les quartiers de Burgwallen-Oude Zijde, Burgwallen-Nieuwe Zijde et de Grachtengordel-Zuid. Dans le reste de la ville, les conditions se tendent: les locations seront autorisées uniquement avec un permis spécial, pour seulement 30 jours par an, et limitées à des groupes de 4 personnes maximum. Cela annule ainsi l’intérêt pour les propriétaires de complètement transformer leurs appartements disponibles à la location en logement de vacances plutôt que de les louer aux habitants. Une pratique accusée depuis déjà plusieurs années de dépeupler complètement certains quartiers de leur population locale et de rendre plus généralement les conditions de logement difficiles pour les habitants. 

Récupérer de la data

Une décision qui a été prise à la suite de la consultation de la population et d’organisations locales. Et le résultat du sondage a été sans appel: 75% des 780 répondants étaient en faveur de la mise en place de règles plus restrictives, selon les données transmises par la ville. Toujours selon cette dernière, la commune compte au total 1 logement sur 15 disponibles sur ces plateformes de réservation.

Amsterdam profite aussi de cette nouvelle législation pour mettre en place un système qui lui permettra de récupérer de la data. Ainsi, ceux qui voudront louer leur logement dans les quartiers autorisés seront obligés de le faire savoir auprès de la ville pour récupérer leur permis. Ils devront aussi l’informer de chaque nouvelle location, sous peine de sévères amendes. La commune pourra ainsi agréger de précieuses données et avoir une meilleure compréhension de la situation. Pour rappel, cette question du partage des données est depuis quelques années déjà un point de crispation entre les plateformes de réservation en ligne, dont Airbnb, et différentes municipalités. Les plateformes s’étant toujours montrées réticentes à le faire.

Quelle stratégie d’Airbnb pour l’après-Covid?

Mas dernièrement, début mars, Airbnb ainsi que trois autres plateformes qui proposent aussi des locations d’appartements pour les vacances entre particuliers: Booking.com, Expedia et Tripadvisor ont trouvé un accord avec la Commission européenne pour partager leurs données. Celles-ci seront récoltées par Eurostat, l’office de statistique de l’Union européenne. Les premiers chiffres devraient être disponibles au cours du deuxième semestre 2020 et permettront aux villes de pouvoir mieux réguler la pratique. 

Une décision qui intervient alors qu’Airbnb, comme tout le secteur du tourisme, est fortement touché par la crise sanitaire actuelle. En avril, l’Américain a reçu un soutien financier d’un total d’un milliard de dollars récolté auprès de Silver Lake et de Sixth Street Partners. Côté stratégie post-Covid, la plateforme avait notamment déclaré qu’elle comptait miser davantage sur les séjours longue durée, par exemple pour les étudiants ayant besoin d’un logement pendant leur scolarité ou les personnes en mission de travail prolongée, et sur l’amélioration de ses expériences de voyage.

Innocentia Agbe

Journaliste chez FrenchWeb / Le Journal des RH - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Airbnb, et les plateformes similaires, bannis du centre d’Amsterdam
[Webinar] Passez de 3 semaines à 3 heures avec la signature électronique
Huawei: la Suède bannit à son tour des groupes chinois de son réseau 5G
Après l’e-commerce, MercadoLibre veut devenir leader des paiements numériques en Amérique Latine
Face à Amazon, Microsoft s’allie à SpaceX (Elon Musk) pour muscler son offre cloud
[Webinar] Les nouvelles alternatives pour lire une presse de qualité
Les annonces PropTech qu’il ne fallait pas manquer depuis juin