ActualitéAsieInvestissementsLes levées de fonds

Alibaba et Foxconn investissent dans SoftBank Robotics pour booster le robot français «Pepper»

SoftBank compte bien rentabiliser son investissement dans Aldebaran. Le groupe japonais a annoncé être parvenu à un accord avec Alibaba et Foxconn qui investiront chacun 14,5 milliards de yens (environ 103 millions d’euros) dans SoftBank Robotics, sa filiale dédiée aux robots. A l’issue de l’opération, l’e-commerçant chinois et le géant de la sous-traitance pour la fabrication de produits électroniques obtiendront chacun 20% des parts.

L’accord va beaucoup plus loin qu’un simple investissement. SoftBank espère se reposer sur les deux groupes pour accélérer la commercialisation de «Pepper». Ce robot a été développé par la société française Aldebaran, dans laquelle SoftBank avait investit 100 millions d’euros en 2012 avant de monter à 95% du capital en février. Ce robot dit «intelligent», développé spécialement pour SoftBank, interagit avec les individus, notamment les clients d’une boutique. Au Japon, Nestlé en a acheté un millier d’exemplaires pour ses boutiques Nespresso. Selon le Japan Time, cité par Aruco, 1 000 robots ont été vendus quelques minutes après son lancement auprès du grand public le 20 juin.

Le groupe espère également consolidé sa positon sur un marché en plein développement. «La robotique va devenir un champ critique qui catalyse des ruptures technologiques dans de nombreux secteurs tels que la santé, les services publics, la recherche et à la maison», a déclaré Jack Ma , le fondateur d’Alibaba.

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Alibaba et Foxconn investissent dans SoftBank Robotics pour booster le robot français «Pepper»
Cumul.io lève 3,5 millions d’euros auprès d’Axeleo Capital, LRM et SmartFin
Facebook
États-Unis: après les élections, Facebook reste confronté à la désinformation à grande échelle
Données: comment l’UE veut faire de l’Europe un centre d’innovation rivalisant avec les États-Unis et la Chine
Face à la contrefaçon, Amazon lance son programme IP Accelerator pour les PME européennes
Nicolas Brusson (BlaBlaCar) : « Le covoiturage peut absorber 90% de la demande de gare routière »
Pourquoi Dassault Systèmes met la main sur la startup américaine NuoDB