A la uneActualité

Apple autorise l’adblocking sur la version iOS 9 de l’iPhone

Apple a réservé une autre surprise à l’occasion de la présentation de ces nouveaux services (streaming, Siri amélioré, multitâches sur iPad, entre autres). Il sera désormais possible sur son navigateur Safari de bloquer les publicités sur la dernière version de l’iOS 9. C’est l’ingénieur Ricky Mondello de la firme qui présentera l’extension disponible.

Les développeurs pourront bloquer les cookies, les images, les pop-ups et tous les contenus Web qu’ils jugeront intrusifs lors de la navigation sur mobile, explique The Verge. De quoi inquiéter les éditeurs de contenus qui, du coup, peuvent tirer un trait sur leurs sources de revenus publicitaires sur mobile. Rien qu’au premier trimestre 2015, ce sont 74 millions d’iPhone 6 et 6 Plus qui ont été vendus dans le monde, et autant de cibles qui échapperont donc potentiellement aux annonceurs.

Mais si Apple se range du côté de l’Adblocking, c’est parce qu’à l’image du leader allemand du secteur AdBlock Plus (Eyeo), il veut pouvoir se placer en amont des éditeurs. En lançant sa nouvelle application «News», similaire aux outils de curation tel Flipboard, Apple compte développer un algorithme pour optimiser la personnalisation du flux de contenus générés par les médias partenaires, et, par la même occasion, garder la main sur le marché publicitaire.

Lire aussi :AdBlock Plus: « Nous ne menons pas une croisade anti-publicités »

Adblock : quand le bloqueur devient le bloqué

Jeanne Dussueil

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Apple autorise l’adblocking sur la version iOS 9 de l’iPhone
Blockchain : Sorare lève 40 millions d’euros auprès de Benchmark, Accel, Partech et Antoine Griezmann
5G: Ericsson veut recruter 300 personnes pour renforcer son centre de R&D en France
[Webinar] Pourquoi la DSI serait-elle la dernière à se digitaliser?
Uber
À Paris, des chauffeurs dénoncent une volonté d’imposer une « loi Uber en Europe »
Face au Bon Coin, Wallapop lève 157 millions d’euros auprès de Korelya, le fonds de Fleur Pellerin
Données médicales: 3 questions sur l’importante fuite survenue en France