ActualitéAmérique du nordBusinessTech

Apple mise sur l’e-santé et le paiement pour limiter le recul des ventes d’iPhone

Les ventes d’iPhone ont chuté de 21% sur les trois derniers mois, selon les résultats trimestriels communiqués par Apple ce mardi. La firme de Cupertino a écoulé seulement 40,4 millions de smartphones au troisième trimestre de son exercice décalé, contre 47,5 millions un an auparavant. Après avoir engrangé 32,9 milliards de dollars issus des ventes d’iPhone en début d’année, Apple a vu ce chiffre tomber à 24 milliards de dollars sur les trois derniers mois, ce qui constitue une baisse de 27% par rapport au trimestre précédent. Toutefois, Tim Cook, le CEO d’Apple, s’est félicité du «lancement très réussi de l’iPhone SE» qui a permis de limiter l’hémorragie. En avril dernier, la firme américaine avait vu les ventes de son smartphone baisser pour la première fois depuis son lancement en 2007.

Sans surprise, le recul des ventes d’iPhone a directement impacté le chiffre d’affaires de la marque à la pomme. De mars à juin, la société californienne a dégagé 42,4 milliards de dollars de revenus, contre 49,6 milliards de dollars sur la même période l’an passé, ce qui représente une baisse de 15% de son chiffre d’affaires. C'est la deuxième fois depuis le mois d'avril. Il y a trois mois, Apple avait dévoilé un chiffre d'affaires en baisse pour la première fois depuis dix ans.

Dans le sillage des ventes d’iPhone, celles d’iPad et de Mac ont également plongé. Sur les trois derniers mois, Apple a ainsi enregistré une baisse de 9% pour ses tablettes (10 millions d’unités écoulées), et de 11% pour ses ordinateurs (4,3 millions vendus) par rapport à l’an passé.

L’e-santé et le paiement en ligne comme relais de croissance

Malgré le recul des revenus issus de l’ensemble de ses activités, Apple s’est offert une bouffée d’oxygène dans sa division dédiée aux services. Cette dernière a permis à la firme de Cupertino d’engranger près de 6 milliards de dollars entre mars et juin, contre 5 milliards de dollars à la même période en 2015. Apple mise sur l’e-santé et le paiement en ligne pour compenser le déclin des ventes d’iPhone. 

La société californienne multiplie notamment ses efforts sur l’application Santé qui donne un aperçu de la forme physique aux utilisateurs d’iPhone. Au début du mois, Apple a franchi un cap dans le secteur médical en nouant un partenariat avec Donate Life America. Cet accord va permettre aux propriétaires d’iPhone de s’inscrire sur la liste nationale des donneurs d’organes outre-Atlantique, directement depuis l’application Santé. Cette option sera disponible avec la mise à jour iOS 10.

Par ailleurs, la firme dirigée par Tim Cook poursuit ses efforts dans le paiement en ligne. Après les États-Unis en 2014 et le Royaume-Uni l’an passé, le service Apple Pay a débarqué en France il y a quelques jours.

Lire aussi : Apple dévoile un chiffre d’affaires en baisse pour la première fois en dix ans

Crédit photo: Fotolia, banque d'images, vecteurs et videos libres de droits

Maxence Fabrion

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE MEDIA
Bouton retour en haut de la page
Apple mise sur l’e-santé et le paiement pour limiter le recul des ventes d’iPhone
Microsoft lance Xbox Cloud Gaming sur les appareils d’Apple et PC
Comment Facebook veut surfer sur la popularité de l’audio, entre podcasts et « salons de conversations »
Blast, un programme pour aider les startups françaises à marcher dans les pas de SpaceX
GameStop annonce le départ de son directeur général, l’action flambe en Bourse
Zoom lance un fonds de 100 millions de dollars pour les développeurs d’applications
Cryptomonnaies: alors que le marché s’envole, le Royaume-Uni travaille sur sa propre monnaie numérique