ActualitéManagement

Apple: un salarié sanctionné pour avoir travaillé 20 minutes de trop?

Lundi 13 mai, Thomas Bordage, salarié de l’Apple Store Opéra à Paris a été convoqué à un entretien préalable en vue d’une sanction disciplinaire, rapporte l’AFP. Motif de cette entrevue ? Avoir trop travaillé !

Le salarié de la marque à la pomme explique, en effet, avoir reçu une convocation dans laquelle le motif de l’entretien préalable n’était pas mentionné. Thomas Bordage, également représentant du syndicat SUD, fait part à l’AFP d’un échange tendu.

Selon lui, lors de cette rencontre ses supérieurs lui ont notamment reproché d’avoir quitté son lieu de travail 20 minutes après la fin de ses horaires. Un temps de travail supplémentaire considéré comme injustifié pour ces derniers alors qu’il s’agirait d’un fait relativement habituel selon Thomas Bordage.

Toutefois, le salarié estime que ces 20 minutes supplémentaires ne sont pas l’unique point de friction avec sa direction. En effet, Thomas Bordage considère que sa convocation est directement liée à l’action du syndicat SUD qui avait conduit à interdire à Apple de faire travailler ses salariés après 21h dans sept boutiques.

Bénéficiant du statut de salarié protégé, Apple devrait d’abord obtenir l’autorisation de l’inspection du travail pour pouvoir licencier Thomas Bordage, qui était également l’un des meneurs de la grève des salariés de la marque à la pomme en septembre dernier lors de la sortie de l’iPhone 5.

Crédit photo: Shutterstock, des millions de photos, illustrations, vecteurs et vidéos

Tags

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Apple: un salarié sanctionné pour avoir travaillé 20 minutes de trop?
Enchères 5G: l’Etat empoche 2,7 milliards d’euros, Orange rafle la mise
Comment les startups indiennes se préparent à lutter contre la suprématie de Google
Marketing : pourquoi Sendinblue mise sur l’Amérique du Nord
Cazoo lève 240 millions de livres auprès de General Catalyst et D1 Capital Partners
Fret routier : l’Europe, un marché trop difficile à conquérir pour Uber
CarTech: les systèmes de conduite autonome s’améliorent rapidement