ActualitéAmérique du sudFinTech

Après l’e-commerce, MercadoLibre veut devenir leader des paiements numériques en Amérique Latine

A l’heure de la pandémie du Covid-19, le monde entier se digitalise. L’Amérique Latine y compris. MercadoLibre, principale entreprise de e-commerce d’Amérique Latine, mise sur son unité dédiée aux paiements en ligne, MercadoPago. Née en Argentine en 1999, la société opère aujourd’hui dans l’ensemble des pays d’Amérique Latine. Au premier trimestre 2020, le volume total des paiements via MercadoPago a atteint 8,1 milliards de dollars, soit une augmentation d’une année sur l’autre de 43,5% et le total des transactions de paiement a augmenté de 102 % totalisant 290 millions de transactions pour le trimestre.

Ce service de paiement en ligne pourrait permettre à MercadoLibre de devenir le leader d’Amérique Latine d’un écosystème alliant e-commerce et paiement numérique tels que Alibaba et Ant Group en Chine. La capitalisation boursière de la société a doublé cette année pour atteindre 61,6 milliards de dollars, ce qui reste tout de même encore loin derrière la valorisation d’Ant Group à 250 milliards de dollars.

L’Amérique Latine, un marché numérique en croissance

Mais le marché des paiement mobiles en Amérique Latine en est seulement à ses débuts et laisse ouvert de nombreuses opportunités. Le marché des paiements mobiles de la région devrait effectivement atteindre 302,7 milliards de dollars d’ici 2025, selon un rapport du cabinet de conseil PayNXT360, contre 50 milliards de dollars en 2016. Et la pénétration du numérique y est importante avec 387 millions d’utilisateurs d’Internet et 430 millions d’utilisateurs de smartphones, ce qui place l’Amérique latine devant les États-Unis mais la moitié de la population d’Amérique latine n’a pas de comptes bancaires. Une cible qui doit encore être convaincue.

«Le commerce digital en Amérique latine connaît une croissance phénoménale et MercadoLibre est bien placé pour conserver son leadership», avait déclaré Dan Schulman, le PDG de PayPal, lorsque le géant américain du paiement en ligne avait investi 750 millions de dollars au sein de MercadoLibre en 2019. «Nous voyons de grandes opportunités pour intégrer nos capacités respectives afin de créer des expériences de paiement uniques et précieuses pour nos 500 millions de clients combinés répartis dans la région et à travers le monde», avait-t-il ajouté.

La concurrence fait rage

Mais le marché des paiements mobiles est convoité par d’autres acteurs que MercadoLibre. Les systèmes paiement en ligne brésilien PagSeguro, Stone Pagamentos et Nubank mais aussi l’Uruguayen dLocal font partie du cercle très fermé des licornes latino-américaines. Ces entreprises proposent également leurs services dans l’ensemble de l’Amérique Latine. De plus, la banque espagnole Santander déploie GetNet, un système de paiement que la société a acquis au Brésil il y a 5 ans et qui est à présent disponible en Argentine. Santander a notamment investi 20 millions de dollars américains dans cette initiative et embauchera au moins 200 personnes d’ici l’année prochaine.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Après l’e-commerce, MercadoLibre veut devenir leader des paiements numériques en Amérique Latine
Syntec Numérique
Syntec Numérique et TECH IN France fusionnent pour devenir l’organisation de référence de la Tech
[Evénement Virtuel] Les Nouveaux enjeux de la Digital Workplace & du Travail Hybride
Cédric O nous dévoile la seconde édition du French Tech Community Fund
Ornikar: pourquoi les auto-écoles doivent se tourner vers le digital
IA: Accenture fait concourir son voilier sans pilote au Vendée Globe virtuel
carrefour
La Cnil condamne Carrefour à une amende de 3 millions d’euros pour manquements au RGPD