ActualitéStartup

[Atelier numérique – BFM Business] La chronique start-up de Frenchweb #22 : Mention.net

Créé entre Paris et Bruxelles par 4 créateurs dont un fondateur de Fotolia, Thibault Elziere et l’ex CEO de Pressking, Edouard  de la Jonquière, Mention est un nouvel outil de veille pour monitorer en temps réel ce qui se dit sur vous, votre marque ou votre société sur l’ensemble de l’Internet (Web, Twitter, Flickr, Google News, les blogs, forums, plateformes vidéo…).

Un outil de veille exhaustif qui entend se positionner comme un Dropbox ou un Evernote à la lisière des utilisations personnelles / professionnelles dans une gamme de tarifs plus accessible que celle des solutions B2B existantes sur le marché. Mention est une « single-page-app » (Mac / Windows / Linux), bientôt sur mobile, et disponible en 3 langues (français, anglais, allemand). Les contenus sont, eux, trackés dans 42 langues. Un choix catégoriel des alertes permet de cibler ses champs de veille.

Le business model de Mention tient à une offre freemium : de 4.90 € pour 500 mentions par mois à 199 € pour 50 000 mentions.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

2 commentaires

  1. Hello Frenchweb et tous ses lecteurs,

    Pour que l’information soit la plus fraîche possible, on est très content de vous dire que nous avons augmenter le nombre de mentions gratuites par mois. Il est désormais de 500! Et c’est 50 de plus à chaque fois qu’un ami ou un collègue crée un compte ;)

    A très bientôt

    l’équipe mention

  2. J’ai testé l’application. C’est pas mal mais bon cela ne vaut pas du tout ce que la concurrence peut faire.

Bouton retour en haut de la page
[Atelier numérique – BFM Business] La chronique start-up de Frenchweb #22 : Mention.net
RGPD: Amazon fait appel de son amende de 746 millions d’euros en Europe
NFT: avec « Sotheby’s Metaverse », la célèbre maison de vente aux enchères s’installe durablement dans le secteur
OVHcloud: le champion français entre en Bourse pour une valorisation à 3,5 milliards d’euros
FinTech : PaySika, une néobanque à la conquête de l’Afrique francophone
Pourquoi Microsoft va-t-il fermer LinkedIn en Chine?
Cyberattaque: face aux rançongiciels, les acteurs de la cybersécurité veulent contre-attaquer