ActualitéRetail & eCommerceStartup

[Atelier Numérique – BFM Business] La chronique start-up de Frenchweb #7 : Mayoz

La start-up Mayoz a été créée en juin 2010 par Nicolas Reboud et Florent Tardivel, amis de promotion HEC, autour d’une idée de départ : devenir le MyMajorCompany de la photo. Depuis le site s’est plus orienté vers le crowdsourcing que vers le crowdfunding.

Son concept: les photographes proposent des clichés qui font l’objet d’une premiere selection par les internautes. Tous les 15 jours, les 20 photos choisies sont proposées à un jury de professionnels de la photo qui en désignent 3. Elles sont alors éditées en tirage limité sur support bois (150 ex – 3 formats). Selon la taille, le prix varie de 49 à 210 €. 15% des ventes reviennent aux photographes.

Mayoz entend aujourd’hui se positionner à la fois sur le e-commerce et le marché physique avec l’ouverture la semaine dernière d’un corner de 20 M2 au BHV Rivoli à Paris. La start-up est en discussion avec des investisseurs pour une première levée de fonds.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
[Atelier Numérique – BFM Business] La chronique start-up de Frenchweb #7 : Mayoz
huawei
Loi « anti-Huawei »: les opérateurs pourront finalement réclamer des indemnisations, juge le Conseil d’État
Cooptalis: comment le spécialiste de l’expatriation a adapté son offre pour faire face à la crise
E-commerce: StockX lève 255 millions de dollars pour une valorisation à 3,8 milliards de dollars
Jeux vidéo
Gaming: le CNC consacrera 4,2 millions d’euros pour les créateurs de jeux vidéo en 2021
Fuites, piratages… : comment éviter que nos données circulent?
«Ma classe à la maison»: la plateforme du CNED de nouveau ciblée par des cyberattaques