ActualitéBusinessEuropeTech

Avec son nouveau pôle lyonnais, Orange veut devenir un leader européen de la cybersécurité

Avec l'AFP

Orange Cyberdefense a inauguré vendredi un centre d’expertise à Lyon, nouvelle étape d’une stratégie de développement qui doit l’amener sur le podium européen d’ici 2020. La filiale d’Orange spécialisée dans la lutte contre la criminalité informatique a regroupé sur le site de l’ancienne prison Saint-Paul ses équipes jusqu’ici dispersées en banlieue, entre Limonest et Saint-Priest.

C’est son troisième site en dehors de Paris, après Lille et Rennes. Il y emploie déjà une soixantaine de salariés et compte recruter 50 personnes supplémentaires. Le cap des 100 salariés devrait ainsi être franchi d’ici 2020. Face aux difficultés de recrutement que connaît le secteur, le choix et l’aménagement des locaux a été fait en étroite concertation avec les salariés, afin de donner envie aux futurs diplômés de rejoindre les équipes d’Orange.

Le top 3 européen d’ici 2020

Le site lyonnais sera spécialisé dans la sécurité des installations industrielles. «Lyon et sa région sont un pôle industriel important. Je voulais absolument que nous y positionnions nos équipes», a expliqué le directeur général de l’entreprise Michel Van Den Berghe. «Les entreprises ne semblent pas avoir pleinement pris conscience de la menace», a regretté lors de la cérémonie le député Jean-Michel Mis (Loire, LREM), en soulignant que cet enjeu n’était jugé prioritaire que par 29% d’entre elles.

Créée en 2016, la division Orange Cyberdefense compte 1 300 salariés, de 29 ans de moyenne d’âge. Affichant un chiffre d’affaires de 300 millions d’euros, elle «vise le top 3 européen d’ici 2020», a indiqué Michel Van Den Berghe.

Tags

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Avec son nouveau pôle lyonnais, Orange veut devenir un leader européen de la cybersécurité
[Webinar] Summer Camp New Retail: Préparez votre rentrée
Après l’échec de Mixer (Microsoft), le célèbre joueur Ninja fait son retour sur YouTube
Malgré la crise, SAP dévoile un bénéfice plus important que prévu au second trimestre
Un robot anti-coronavirus inventé par deux entreprises françaises, Octopus Robots et Fybots
Sequoia mène un tour de 100 millions de dollars dans l’app chinoise de lecture interactive Kuaidian
Facebook supprime des comptes pour « comportement inauthentique coordonné »
Copy link