ActualitéBlockchain / CryptoBusinessDivertissementInvestissementsJeux VideoLes levées de fonds

Blockchain : Gerard Piqué investit dans la startup française Sorare

Avec notre partenaire Junto, spécialiste de la performance média, découvrez l'actualité des levées de fonds

Réputé pour être l’un des meilleurs défenseurs du monde avec le FC Barcelone, club dans lequel il a tout gagné, et l’équipe d’Espagne, avec laquelle il est devenu champion du monde en 2010 et champion d’Europe en 2012, Gerard Piqué est aussi un homme d’affaires accompli. C’est avec cette casquette qu’il s’était attaqué au tennis de manière spectaculaire en 2018 avec son groupe Kosmos pour transformer le format historique de la Coupe Davis, à raison d’un investissement de 2,5 milliards d’euros sur 25 ans. Le défenseur catalan n’en oublie pas cependant le football, comme en témoigne aujourd’hui son intérêt pour la start-up française Sorare.

Fondée en octobre 2018 par Adrien Montfort et Nicolas Julia, la société développe une plateforme permettant à ses utilisateurs d’acheter et de vendre les cartes numériques de leurs joueurs de football préférés. A partir de ses cartes, les deux associés ont créé un jeu de «fantasy football» basé sur la blockchain. Sur celui-ci, les utilisateurs doivent passer par un système d’enchères pour obtenir des cartes numériques de joueurs, mais chaque carte obtenue est unique car elle est associée à un token non-fongible créé sur le réseau Ethereum qui ne peut être copié. Une carte d’un joueur est ainsi disponible en plusieurs exemplaires (unique, super-rare et rare), mais à chaque fois avec des caractéristiques propres qu’on ne peut retrouver sur une autre carte. Avec leurs cartes numériques, les joueurs peuvent s’affronter dans un championnat mondial, mais la société cherche à développer des championnats nationaux et continentaux.

3 millions d’euros supplémentaires

Cette approche vis-à-vis du football au travers de la blockchain a séduit Gerard Piqué ainsi qu’Emmanuel Seugé, ex-cadre à la direction marketing monde de Coca-Cola, via son fonds Cassius Family (Brut, MWM…), qui ont décidé d’investir 3 millions d’euros dans Sorare. Ce financement vient compléter le tour de table de 3,5 millions d’euros annoncé cet été par la société, soutenue notamment par Ubisoft, Xavier Niel (Kima Ventures) et André Schürrle, vainqueur de la Coupe du monde avec l’Allemagne en 2014. «Je vois un énorme potentiel dans le développement de jeux de football en ligne dans une économie numérique où l’attention de l’audience est l’unité monétaire la plus importante. Je me réjouis d’aider Sorare à développer ses partenariats avec les ligues de football, les clubs et les joueurs du monde entier afin de créer la meilleure expérience de fantasy football qui soit», indique Gérard Piqué, président de Kosmos.

A l’occasion de cet investissement, le joueur espagnol va rejoindre le conseil d’administration de la start-up française en qualité de conseiller stratégique. Il pourra ainsi distiller quelques conseils aux fondateurs pour leur permettre de s’imposer rapidement sur le marché naissant du «fantasy football licensing» alors que les clubs du monde entier, qui souffrent de voir leurs stades vides à cause de la pandémie de Covid-19, sont à la recherche de nouvelles sources de revenus dans un contexte difficile. «Gerard est non seulement l’un des meilleurs défenseurs du monde, mais il est aussi un entrepreneur actif qui redéfinit l’industrie du sport et du divertissement. Les conseils stratégiques et le sens des affaires que Gérard apporte à notre conseil d’administration sont inestimables. Je suis heureux qu’il rejoigne notre équipe pour débloquer les passions que peut générer le fantasy football en ligne avec Sorare», se réjouit Nicolas Julia, co-fondateur et CEO de Sorare.

Lancé l’an passé, le jeu revendique à ce jour plus de 50 000 utilisateurs et en prévoit le triple en 2021. Depuis son lancement, une centaine de clubs ont rejoint la plateforme, à l’image du Paris Saint-Germain, de l’Olympique de Marseille, de l’Olympique Lyonnais, du Bayern Munich, du LOSC, de la Juventus de Turin, du FC Porto ou encore de l’Atlético Madrid, et des ligues, comme la MLS, afin d’émettre des cartes sous licence officielle. De cette manière, les utilisateurs de Sorare peuvent les collectionner pour jouer avec leurs joueurs préférés. Pour les clubs, qui reçoivent une partie des mises déboursées par les utilisateurs pour obtenir des cartes, cela génère des revenus supplémentaires et une exposition accrue auprès d’une audience mondiale. Un coup de pouce bienvenu à l’heure de la crise du coronavirus.

Sorare : les données clés

Fondateurs : Adrien Montfort et Nicolas Julia
Création : 2018
Siège social : Paris
Secteur : blockchain
Activité : jeu de «fantasy football» basé sur la blockchain


Financement : 3 millions d’euros en décembre 2020, 3,5 millions d’euros en juillet 2020…

Maxence Fabrion

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE MEDIA
Bouton retour en haut de la page
Blockchain : Gerard Piqué investit dans la startup française Sorare
Darwinbox
RH: Salesforce mène un tour de table de 15 millions de dollars dans cette startup indienne
Robotique chirurgicale: le Grenoblois eCential Robotics lève près de 100 millions d’euros
[Webinar] Pourquoi une solution GED devient essentielle en 2021 ?
kwit
Kwit récolte 1,3 million d’euros auprès de Kima Ventures pour son app anti-tabac
AssurTech : Lovys lève 17 millions d’euros auprès de Heartcore, NewAlpha et Raise
AssurTech : Leocare lève 15 millions d’euros auprès de Felix Capital, Ventech et Daphni