Actualité

Carrière: Twitter perçu comme la meilleure entreprise tech

La firme basée à San Francisco détrône Facebook, qui a tenu le haut du pavé ces 3 dernières années.

Le site spécialisé dans le recrutement et la gestion de carrière américain Glassdoor a listé les 50 sociétés où il fait bon travailler, après sondage d’une partie des salariés. Twitter, qui vient d’installer son siège il y a quelques mois dans le centre de San Francisco, arrive donc en tête cette année, et a été élue la meilleure sur l’aspect « tech ». Nul doute non plus que l’entrée en bourse de Twitter a joué une influence particulière sur la perception de la société par ses salariés.

La firme de Jack Dorsey détrône ainsi Facebook, perçue comme la meilleure entreprise ces 3 dernières années. LinkedIn est deuxième, alors que Google arrive en 6ème position des entreprises où il fait bon travailler.

Comme vous pouvez le vérifier dans cette infographie, l’essentiel des sociétés est basé dans la Silicon Valley, où les salaires des ingénieurs et des développeurs sont de véritables enchères sur place. Un développeur débutant peut commencer – dans une des grandes firmes listées ci-dessous- à 160 000 dollars, sans compter tous les « extras » offerts pour assurer le confort des salariés.

Le classement de Glassdoor :

Capture d’écran 2013-12-11 à 07.35.12

 

Marion Moreau

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Carrière: Twitter perçu comme la meilleure entreprise tech
DNVB : la mécanique de Cowboy pour rouler toujours plus vite
google
Alphabet, la maison-mère de Google, lance une filiale dédiée aux logiciels pour la robotique
VTC: dans le viseur de Pékin, Didi Chuxing menacé d’une amende record, dépassant celle d’Alibaba
« Mon espace Santé »: le gouvernement va consacrer 1,4 milliard d’euros à la sécurité des données de santé
FoodTech: les débuts en Bourse de Zomato suscitent un fort appétit des investisseurs
RGPD: la Cnil condamne le groupe de protection sociale AG2R à une amende de 1,75 million d’euros