ActualitéEuropeInvestissements

Cisco va investir 1 milliard de dollars dans le numérique au Royaume-Uni

Cisco à l’intention d’investir 1 milliard de dollars (environ 901 millions d’euros), sur les trois à cinq prochaines années, dans l’écosystème numérique britannique, a annoncé John Chambers, le PDG, à l’issue d’une réunion avec David Cameron. Ce plan prévoit notamment la création d’un fonds de capital-risque de 150 millions de dollars (135,2 millions d’euros) pour investir dans des start-up spécialisées dans l’Internet des objets, les FinTech, la santé ou encore la ville intelligente.

Le groupe américain va également lancer un programme de formation, la «Cisco Networking Academy» qui vise à promouvoir l’innovation et l’entrepreneuriat auprès des étudiants en sciences, en ingénierie et en mathématiques. Pour cela, Cisco s’appuiera sur son réseau de structures de recherche et d’accélération déjà existantes dans le pays, comme le National Virtual Incubator, IDEALondon ou CREATE.

En février, un plan de 100 millions en France

«Cet investissement massif de Cisco est une excellente nouvelle pour l’économie numérique du Royaume-Uni et est clairement un vote de confiance dans notre projet économique de long terme. Il créera des emplois et de la croissance à travers le pays (…)», a déclaré David Cameron. Avec 7 200 employés, le Royaume-Uni est le second marché de Cisco dans le monde. Et le groupe annonce son intention de créer 200 postes supplémentaires. En attendant, rien n’est gratuit puisqu’il procédera aussi à des acquisitions d’entreprises outre-Manche.

Ce n’est pas la première fois que Cisco s’intéresse de près aux écosystèmes numériques européens. En 2011, la firme avait déjà lancé un plan de 500 millions de dollars au Royaume-Uni.

En France, il présentait en février dernier un programme de 100 millions de dollars. Celui-ci comprenait lui aussi des investissements dans des entreprises et des programmes de formation. Un programme de «smart city» dans une ville française doit aussi être lancé. Reçue par François Hollande, la firme a choisit d’être «partenaire international» de plusieurs structures d’accompagnement, comme le Numa à Paris pour sa septième saison, ou encore avec la société Actility spécialisée dans l’Internet des Objets. La firme a également investi dans des start-up françaises du secteur, comme 6Wind spécialisée dans les télécoms et le cloud.

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits
Tags

Olivier Harmant

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This