A la uneAsieEurope

Uber France VS les taxis : les analyses de 4 experts américains

La disruption imposée par le service Uber provoque une onde de choc dans les principales villes du monde. A Paris, et en France, le conflit avec les taxis a pris une tournure plus violente, obligeant le VTC à suspendre son service UberPop. Ailleurs, les organisations professionnelles de taxis en Espagne et au Mexique se sont unies pour créer un «Front International» anti Uber et VTC.

Que pensent les experts américains de l’uberisation galopante ? Peut-on l’encadrer avec la loi, comme on tente de le faire en France ? Quatre spécialistes de l’innovation ont répondu à l’occasion de la conférence USI 2015 (Unexpected Sources of Innovation) début juillet à Paris.


– The Uber system treats driver as a commodity, a rich or a scarce commodity. »  

Jared Spool, Founder of UX Advantage Conference.

– On peut arrêter Uber mais ce n’est pas une bonne idée… si on peut protéger la société et les gens avec moins de coûts de part et d’autre, c’est nécessaire.» 

Salim Ismael, founder of the Singularity University.

– Une industrie qui fait ce qu’elle veut, et une autre qui n’a pas innové se confrontent… »

Hilary Mason, founder and CEO at FastForwardLabs.com.

– C’est une réaction naturelle de la part des entreprises traditionnelles de résister aux nouvelles. »

John Hagel, director & co-chairman Center for The Edge.

Jeanne Dussueil

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Uber France VS les taxis : les analyses de 4 experts américains
Fintecture lève 7,5 millions de dollars pour supprimer les frictions autour du paiement en ligne
IA : quel avenir pour l’Europe ?
AssurTech : Qover, partenaire de Deliveroo et Revolut, lève 20 millions d’euros
L’auto-école en ligne Ornikar lève 100 millions d’euros
Blast, un programme pour aider les startups françaises à marcher dans les pas de SpaceX
Zéro-Gâchis lève 10 millions d’euros et devient Smartway