ActualitéAltaresTech

Comment les entreprises peuvent-elles optimiser l’exploitation de leurs données ?

Les entreprises produisent de nombreuses données en interne : sur leurs activités, sur leurs clients, sur leurs employés… Ainsi, de nombreuses sociétés, notamment dans le secteur du cloub BI, c'est-à-dire l'informatique décisionnelle, proposent des solutions afin de mettre en forme ces informations et les exploiter. Mais toutes les données que produit une entreprise sont-elles exploitables ?

«Lorsque l'on parle de données en entreprise, on parle de beaucoup de choses. C'est un terme qui est devenu générique», estime Bruno Colin, consultant chez Return on Data qui précise qu'il ne faut pas confondre une trace numérique avec un signal. «Une trace, telle qu'elle, n'est pas forcément utilisable et c'est là le grand enjeu de la data : comment trier ce qui est une trace [numérique] avec laquelle on ne va pas faire grand-chose et un signal, même faible, mais qui va être porteur d'informations et avec laquelle on va pouvoir travailler».

Nouvelle source de valeur ?

Dans tous les cas, une fois les données utiles repérées, plusieurs questions se posent pour l'entreprise qui souhaite en tirer partie, comme l'accès a cette donnée (l'entreprise en est-elle propriétaire ?) et la possibilité de l'utiliser. Par la suite, il faut également travailler à l'intégration de ces données et à leur exploitation dans le modèle économique.

Toutes les données sont-elles exploitables et permettent-elles de créer de la valeur ? Comment les transformer en informations utilisables pour l'entreprise, voire créer de nouveaux produits et services commercialisables auprès des clients? Quelle place pour les algorithmes dans le processus de traitement?

Plus de détails avec l'interview de Bruno Colin, consultant chez Return on Data:

[Contenu proposé par Altares]

FrenchWeb

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

Un commentaire

  1. A plus petite échelle, mais très accessible, les entrepreneurs peuvent utiliser des applications web comme MyClémentine pour accéder à leurs données (notamment financières) et pouvoir les utiliser pour piloter leur activité.

Bouton retour en haut de la page
Comment les entreprises peuvent-elles optimiser l’exploitation de leurs données ?
Live shopping: NTWRK lève 50 millions de dollars auprès de Goldman Sachs et du groupe de luxe français Kering
Bitcoin, NFT, salons audio…: Comment Twitter veut attirer les créateurs de contenus?
Pourquoi Taster s’est tourné vers le crowd equity funding après sa levée de 37 millions de dollars
FoodTech: Flink valorisé à 2,1 milliards de dollars après un tour de table mené par DoorDash
E-commerce: DataHawk lève 6 millions d’euros pour accompagner les revendeurs Amazon dans leur activité
Le directeur technologique de Facebook va céder sa place à Andrew Bosworth, spécialiste du metaverse