ActualitéBusinessMedia

Comment Twitter veut permettre à ses utilisateurs de monétiser leurs contenus

Le géant américain des réseaux sociaux Twitter annonce l’acquisition de Revue, une plateforme néerlandaise d’emailing permettant aux utilisateurs se publier et de monétiser des newsletters. Si le montant de la transaction n’a pas été communiqué, on sait que Revue a levé 400 000 euros depuis son lancement selon Crunchbase. Cette acquisition pourrait permettre à Twitter de proposer un modèle économique intéressant pour ses utilisateurs et annonceurs, à l’instar de la plupart des réseaux sociaux. 

Lancé en 2015 par Martijn de Kuijper et Mohamed El Maslouhi, Revue est une plateforme payante qui peine à rivaliser avec Substack, son rival dont les services sont gratuits. Le New York Times révélait par ailleurs en novembre dernier que Twitter souhaitait racheter Substack mais que les fondateurs de la startup n’avaient pas accepté.

Monétisation basée sur l’audience

Revue propose une formule premium permettant aux créateurs de contenus populaires de monétiser leurs newsletters avec des annonces. « Revue va accélérer notre travail pour aider les gens à rester informés de leurs centres d’intérêt tout en donnant à tous les types d’auteurs un moyen de monétiser leur audience – que ce soit par le biais de celle qu’ils ont construite dans une publication, sur leur site web, sur Twitter ou ailleurs », expliquent Kayvon Beykpour, chef de produit, et Mike Park, vice-président Publisher Products chez Twitter.

« De nombreux écrivains et éditeurs établis ont construit leur marque sur Twitter, amassant un public avide du prochain article ou du prochain point de vue qu’ils tweetteront. Notre objectif est de leur permettre de communiquer facilement avec leurs abonnés, tout en aidant les lecteurs à mieux découvrir les ‘writers’ et leurs contenus », affirment-ils. Récemment, Twitter a démontré son ambition de faire évoluer sa plateforme, notamment en intégrant des stories et en menant des acquisitions significatives.

On peut citer celle de Squad en décembre dernier, une plateforme proche du réseau social qui permet d’effectuer des partages d’écran avec ses amis, et de Breaker ce mois-ci, spécialisé dans les technologies vocales. « Vous pouvez vous attendre à ce que la monétisation basée sur l’audience soit un domaine que nous continuerons à développer, qu’il s’agisse d’aider à élargir les flux de revenus ou de servir de pierre angulaire à l’entreprise de quelqu’un », concluent-ils.

Assiya Berrima

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE MEDIA.Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Comment Twitter veut permettre à ses utilisateurs de monétiser leurs contenus
La Cnil clôture les mises en demeure d’Engie et EDF sur les données collectées par les compteurs Linky
Transformation numérique: le groupe lyonnais Visiativ veut lever jusqu’à 8 millions d’euros
Microsoft Viva : une révolution sur le marché?
Facebook: 3 questions sur la suspension de Donald Trump
Cloud: Microsoft s’engage à maintenir en Europe les données de ses clients européens
PayPal Tink
PayPal réalise le meilleur premier trimestre de son histoire et revoit ses prévisions à la hausse