ActualitéBusinessEdTechTech

Commission sur les applications: Apple fait une nouvelle concession

AFP

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

Apple a fait une nouvelle concession sur sa commission contestée en faveur des entreprises qui donnent des cours en ligne aux particuliers via des applications sur les appareils du géant des technologies, accusé par certaines sociétés et élus politiques d’abus de position dominante. « Les applis qui proposent des événements de groupe payants en ligne et en direct doivent le faire en passant par les achats au sein des applis, suivant nos règles (…), mais nous avions suspendu cette obligation jusqu’en décembre 2020», rappelle le groupe américain lundi dans un communiqué.

L’exemption est prolongée jusqu’au 30 juin 2021, permettant aux cours en ligne d’économiser les 30% de commission normalement dus à Apple. Plusieurs grands éditeurs d’applications, dont Epic Games (producteur du très populaire jeu Fortnite), Deezer, Spotify ou encore Match Group (éditeur du service de rencontres Tinder), sont en croisade contre la « taxe Apple« , qu’ils jugent trop élevée et déloyale. Le fabricant de l’iPhone leur répond systématiquement que ces frais sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de sa plateforme de téléchargement (« App Store »), notamment la sécurité du système de paiement.

Une concession de taille pour les petits développeurs

Mais la semaine dernière Apple a déjà fait une concession de taille, en réduisant de moitié sa commission pour les petits développeurs, qui constituent la majorité des éditeurs, selon la marque à la pomme. A partir du 1er janvier 2021, la commission pourra ainsi être réduite à 15% sur les ventes d’applications dans l’App Store, comme sur les achats de biens et services numériques au sein de ces applis, pour les développeurs qui n’ont pas dépassé un million de dollars de revenus (après ces frais) lors de l’année précédente.

Les 30% de commission sur iOS, le système d’exploitation mobile d’Apple, sont équivalents à la commission sur le magasin d’applis de Google. Mais sur Android, les éditeurs peuvent plus facilement contourner le « Play Store » de Google, en passant par d’autres plateformes. Epic Games, qui a tenté en août de contourner le système de paiement d’Apple et donc les frais obligatoires, a vu Fortnite être immédiatement banni de l’App Store. Les deux groupes californiens s’acheminent vers un procès qui pourrait avoir lieu en juillet 2021.

Bouton retour en haut de la page
Commission sur les applications: Apple fait une nouvelle concession
[Série A] Cybersécurité : a16z mise sur l’AssurTech Stoïk pour son second investissement en France
Quelle est la recette de DL Software pour réussir sa stratégie de Build Up?
[Série A] Cryptomonnaies : Flowdesk lève 30 millions de dollars auprès d’Eurazeo, ISAI, Ledger et Coinbase
[DECODE Quantum] A la rencontre de la startup WeLinQ
La FinTech SumUp valorisée 8 milliards d’euros après une nouvelle levée de fonds
[Série B] BNPL : Hokodo lève 37 millions d’euros pour sa solution B2B

Votre logiciel antipub bloque votre accès à FrenchWeb.fr


Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.


Votre adblocker empêche d'afficher correctement votre media FrenchWeb. Pour y accèder, nous vous recommandons de nous ajouter à votre liste de sites autorisés.


Merci et bon surf!


Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media