ActualitéBusinessTech

Crédit Mutuel Arkéa: après Ronan Le Moal, Jean-Pierre Denis quitte ses fonctions

AFP

La banque Crédit Mutuel Arkéa, qui rassemble les fédérations Bretagne et Sud-Ouest du groupe bancaire mutualiste, va tourner une longue page de son histoire, avec le départ en mai de son charismatique président Jean-Pierre Denis, artisan d’un projet de scission engagé depuis 2018. En poste depuis 2008, « Jean-Pierre Denis a fait part de sa décision de ne pas demander, lors de l’assemblée générale le 11 mai prochain, le renouvellement de son mandat d’administrateur du Crédit Mutuel Arkéa qu’il cessera donc de présider à partir de cette date », a fait savoir la banque dans un communiqué.

Ce faisant, le groupe basé au Relecq-Kerhuon en Bretagne perd son deuxième dirigeant en quelques mois, après le départ début 2020 de l’ancien directeur général Ronan Le Moal. « À partir du moment où deux personnes qui ont dirigé une maison pendant pendant plus de dix ans sont parties, c’est sans doute la fin d’un chapitre », commente auprès de l’AFP un bon connaisseur de la banque. Ensemble, Jean-Pierre Denis et Ronan Le Moal ont formé plusieurs années durant un tandem dynamique, qui a notamment conduit Arkéa dans une stratégie d’ancrage territorial et de diversification avec de multiples investissements dans de jeunes pousses prometteuses telles que Pumpkin, Leetchi ou Max.

L’indépendance ensablée 

Mais le duo s’était aussi engagé dans un bras de fer politico-judiciaire avec la Confédération nationale du Crédit Mutuel, l’organe central du groupe, l’accusant de tentatives de centralisation et de favoritisme vis-à-vis de l’autre entité dominante, le Crédit Mutuel Alliance Fédérale, basée à Strasbourg. S’en était suivie une multitude de procès, presque tous déclenchés puis perdus par Arkéa. Lui-même objet d’attaques récurrentes par médias interposés, notamment sur la question de sa rémunération, Jean-Pierre Denis était apparu en retrait de la communication d’Arkéa ces derniers mois. Le dirigeant était notamment l’artisan d’un projet d’indépendance engagé depuis 2018, consistant pour Arkéa à quitter purement et simplement le giron du groupe Crédit Mutuel pour voler de ses propres ailes.

Initialement censé devenir réalité en 2020, ce projet a toutefois pris beaucoup retard et semble aujourd’hui largement enlisé, même si l’établissement s’est redit lundi « résolument déterminé à l’obtenir ». « Jean-Pierre Denis souhaite aujourd’hui se consacrer à d’autres projets. Il demeurera néanmoins à la pleine disposition du Crédit Mutuel Arkéa, au-delà de l’Assemblée générale 2021, pour accompagner notamment son successeur dans la période de transition », précise la banque.

« Ce successeur, sera élu dans le respect des règles et du calendrier de gouvernance du groupe. Il poursuivra, aux côtés d’Hélène Bernicot et d’Anne Le Goff, qui assurent la direction exécutive du Crédit Mutuel Arkéa, le développement du modèle singulier du groupe au service de ses clients et sociétaires, dans le cadre de Transitions 2024 », est-il ajouté. Sollicitée par l’AFP, la Confédération nationale du Crédit Mutuel a affirmé prendre acte du départ de M. Denis, saluant en lui « l’artisan du développement du Crédit Mutuel Arkéa dans ses territoires de Bretagne et du Sud-Ouest et à travers ses filiales, dans le cadre protecteur et durable du Crédit Mutuel ».

Un surdiplomé passé par l’Elysée

Diplômé de HEC, de Science Po Paris et de l’ENA, Jean-Pierre Denis a commencé sa carrière en 1988 au sein de l’Inspection des finances avant de rejoindre en 1992 la mairie de Paris comme directeur adjoint du cabinet de Jacques Chirac. Élu chef de l’Etat en 1995, Jacques Chirac lui confie la responsabilité de secrétaire adjoint de la Présidence de la République. À partir de 1997, il quitte la fonction publique pour intégrer la Compagnie générale des eaux (devenue Vivendi en 1998).

En 2003, il est élu président du directoire de la Banque de développement des petites et moyennes entreprises (BDPME), puis il participe en juillet 2005 à la création de l’organisme public de financement des PME innovantes, Oséo, dont il devient le PDG. En octobre 2007, il rejoint le Crédit Mutuel Arkéa et en devient président à partir de 2008.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Crédit Mutuel Arkéa: après Ronan Le Moal, Jean-Pierre Denis quitte ses fonctions
Fuites, piratages… : comment éviter que nos données circulent?
«Ma classe à la maison»: la plateforme du CNED de nouveau ciblée par des cyberattaques
Radio France
Face aux géants du streaming, les radios françaises font leur révolution numérique
De quoi le télétravail est-il la fin?
Michel Devoret Yale Quantum
[DECODE Quantum] A la rencontre de Michel Devoret, Directeur du laboratoire de nanofabrication en physique appliquée de l’Université de Yale
Twitter a manqué de racheter Clubhouse pour 4 milliards de dollars