Distribution

Croissance attendue du eCommerce français en 2010: 31%!!

Le Centre for Retail Research vient de rendre un rapport commandé par le comparateur de prix, Kelkoo sur l’état du eCommerce en France et en Europe.

  • Les ventes en ligne ont généré en France près de 24,7 milliards d’€ de chiffre d’affaires en 2009 qui associées au Royaume-Uni (42,7 milliards d’€) et à l’Allemagne (33,4 milliards d’€) représentent près de 70% des ventes totales européennes en ligne (100,8 milliards €)
  • Les ventes en lignes en 2009 ont augmenté de 33% par rapport à l’année 2008 en France  En 2009, les acheteurs en ligne français ont dépensé en moyenne 995 € chacun, pour une moyenne de
    20 articles achetés.

  • En 2009, le prix moyen par produit en France est de 49,73 € ; parallèlement, des produits exceptionnels comme un hôtel de 11,5 millions d’€ font leur apparition sur la toile

En 2009, le marché français du e-commerce est l’un des marchés européens les plus dynamiques avec près de 24,7 milliards d’€ de chiffre d’affaires, juste derrière le Royaume-Uni (42,7 milliards d’€) et l’Allemagne (33,4 milliards d’€). Ces trois pays représentent à eux seuls 70,2% du total des ventes en ligne en Europe. La Pologne (2,5 milliards d’€), la Finlande (2,6 milliards d’€) et la Norvège (3,3 milliards d’€) connaissent les résultats les plus faibles. Depuis 2003, « Le trio de tête » (Royaume-Uni, Allemagne et France) n’a pas changé, bien que durant cette période, les ventes en ligne en France aient augmenté de 244%, par rapport à 171% au Royaume-Uni et 183% en Allemagne.

En moyenne les dépenses en ligne en France par habitant sur l’année 2009 sont de 398 € avec 20 produits achetés. En Europe certains pays comme le Danemark (716 €), le Royaume-Uni (707 €) et la Norvège (694 €), ont les dépenses par habitant les plus élevées en Europe par rapport au panier moyen européen par habitant de 358 €. À l’inverse, les pays où l’on constate une faible adhésion aux achats sur Internet tels que la Pologne (65 €), l’Italie (141 €) et l’Espagne (156 €), confirment la faible pénétration du commerce en ligne sur ces marchés.

Les ventes de détails en ligne en Europe ont représenté 4,7% du commerce de détail en 2009, et devraient passer à 5,5% en 2010. La France se situe à la 5ème place en 2009 avec 4,9 %, derrière le Royaume-Uni (9,5%), l’Allemagne (6,9%), et les pays nordiques (Norvège (6,3%), Danemark (6,1%)). Les pays européens où le commerce en ligne est encore émergeant en 2009 sont l’Italie (0,8%), l’Espagne (1%) et la Pologne (2%). Les causes de ces écarts sont dues à diverses raisons, notamment au fait que le commerce de détail en ligne est relativement récent en Italie et en Espagne. Il existe également une moins grande proportion de ménages avec des connexions Internet haut débit dans ces pays, et les consommateurs y sont moins nombreux à posséder des PC.

Chaque année depuis l’an 2000, les ventes de détail en ligne ont connu une croissance beaucoup plus rapide que les ventes dans les magasins physiques. Les détaillants traditionnels français ayant développé des plateformes de e- commerce obtiennent entre 5% et 16% de leur chiffre d’affaires total de la vente directe par Internet ; alors qu’au Royaume-Uni les chiffres sont compris entre 10 et 20%. En raison de l’accélération de la croissance du commerce électronique en France, les détaillants pourraient atteindre l’objectif pressenti de 20% par an (contre 2% dans les magasins physiques) et devraient atteindre plus d’un quart (26,7%) de leurs ventes en ligne d’ici à 2014, et 50% en 2020, en même temps que le Royaume-Uni, sinon plus tôt.

En 2009, les cyberacheteurs français ont dépensé en moyenne 995 € pour un prix moyen de 50 € par produit alors qu’en Europe la moyenne est de 872 € pour un prix moyen de 44 €. En France, le coût moyen par produit acheté en ligne est 48% plus élevé qu’au Royaume-Uni (34 €). Les pays ayant le budget moyen par acheteur le plus élevé sont le Royaume-Uni (1240 €), le Danemark (1213 €), la Norvège (1102 €). Les consommateurs de Pologne et du Benelux sont ceux qui ont dépensé le moins avec un panier moyen de 362 et 709 €. Les consommateurs britanniques ont acheté quant à eux le plus grand nombre de produits en 2009 avec près de 37 articles alors que les Polonais sont ceux qui en ont acheté le moins avec 10 produits sur l’année. La Norvège est au 10e rang en termes de ventes en ligne totales (3,3 milliards d’€) mais dispose cependant du montant par produit nettement le plus élevé (85 €).

L’estimation de croissance pour ce secteur en 2010 est de 19,6% pour l’Europe, contre 10% aux Etats-Unis et si les taux de croissance européens se confirment, sept des pays européens (Royaume-Uni, France, Allemagne, Norvège, Danemark, Suède et Finlande) auront une plus grande part de marché que les États-Unis en 2014. La France devrait connaitre une croissance de 31%, toujours selon Centre for Retail Research

Tags

Richard Menneveux

CEO @AdsVark Media Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This