ActualitéAsieBusinessInvestissementsLes levées de fondsStartupTechTransport

Lalamove lève 300 millions de dollars pour devenir la référence de la livraison B2B en Asie

Le montant

La société Lalamove, spécialisée dans la livraison à la demande pour les professionnels, a bouclé un tour de table de 300 millions de dollars en série D mené par Hillhouse Capital et Sequoia China. A l’occasion de cette opération, l’entreprise accueille à son capital Eastern Bell Venture Capital et PV Capital, tandis que les investisseurs historiques, ShunWei Capital, société créée par Lei Jun, le patron de Xiaomi, Xiang He Capital et MindWorks Ventures, ont remis au pot. 

Ce tour de table permet à Lalamove de voir sa valorisation dépasser le milliard de dollars et ainsi d’entrer dans le cercle des licornes. Depuis sa création, la société a levé plus de 460 millions de dollars. Lors de son précédent tour de table, en octobre 2017, elle avait levé 100 millions de dollars. 

Le marché

Fondée en 2013 par Shing Chow, Lalamove (anciennement EasyVan) a lancé une plateforme permet de faire appel à un transporteur, particulier ou professionnel, pour transporter des marchandises. Une fois la commande passée, la société affrète un véhicule en fonction du volume, de la taille et de la nature des marchandises à transporter. La société basée à Hong Kong assure qu’elle permet de livrer des marchandises en moins d’une heure dans les villes où elle est présente. En somme, il s’agit d’une sorte d’Uber de la livraison B2B en Asie. 

Lalamove opère principalement en Chine où la société couvre plus de 130 villes avec un réseau de plus de deux millions de chauffeurs circulant en camions, voitures et motos. Outre la Chine, Lalamove a déployé son service à Taïwan, au Vietnam, en Indonésie, en Malaisie, à Singapour, aux Philippines et en Thaïlande, où elle peut s’appuyer sur la force de frappe de l’application de messagerie japonaise Line. En dehors de la Chine, l’entreprise couvre ainsi 11 villes asiatiques. Au total, Lalamove revendique 28 millions d’utilisateurs depuis son lancement et un réseau de 3 millions de chauffeurs en Asie.

Sur le marché de la livraison à la demande pour les professionnels, la société doit faire face à son rival GoGoVan, également basé à Hong Kong et financé par Alibaba, qui a fusionné avec l’entreprise chinoise 58 Suyun en 2017 pour se renforcer. Cette entité est désormais valorisée à hauteur de 1 milliard de dollars, soit quasiment la même valorisation que Lalamove. 

Les objectifs 

Avec ce tour de table, la société prévoit de s’étendre dans de nouvelles villes en Asie du Sud-Est et de pénétrer le marché indien. Se positionnant sur le segment du dernier kilomètre, Lalamove veut profiter d’un marché plus stable que celui des VTC en raison d’une clientèle beaucoup moins volatile que celle des plateformes comme Didi Chuxing et Grab qui doivent se livrer à une guerre des prix pour attirer les clients, à laquelle n’a pas survécu Uber dans la région.

Lalamove : les données clés

Fondateur : Shing Chow
Création : 2013
Siège social : Hong Kong
Activité : livraison à la demande pour les professionnels
Financement : 300 millions de dollars en février 2019

Plus d'infos

Maxence Fabrion

Journaliste chez FW - DECODE MEDIA Pour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media

Sur le même sujet

Share This