ActualitéAsieBusinessInvestissementsLes levées de fondsStartupTechTransport

Lalamove lève 300 millions de dollars pour devenir la référence de la livraison B2B en Asie

Le montant

La société Lalamove, spécialisée dans la livraison à la demande pour les professionnels, a bouclé un tour de table de 300 millions de dollars en série D mené par Hillhouse Capital et Sequoia China. A l’occasion de cette opération, l’entreprise accueille à son capital Eastern Bell Venture Capital et PV Capital, tandis que les investisseurs historiques, ShunWei Capital, société créée par Lei Jun, le patron de Xiaomi, Xiang He Capital et MindWorks Ventures, ont remis au pot.Apple-converted-space »> 

Le marché

Fondée en 2013 par Shing Chow, Lalamove (anciennement EasyVan) a lancé une plateforme permet de faire appel à un transporteur, particulier ou professionnel, pour transporter des marchandises. Une fois la commande passée, la société affrète un véhicule en fonction du volume, de la taille et de la nature des marchandises à transporter. La société basée à Hong Kong assure qu’elle permet de livrer des marchandises en moins d’une heure dans les villes où elle est présente. En somme, il s’agit d’une sorte d’Uber de la livraison B2B en Asie.Apple-converted-space »> 

Les objectifs de la Start-up

Maxence Fabrion

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Lalamove lève 300 millions de dollars pour devenir la référence de la livraison B2B en Asie
Silicon Valley : un exode de San Francisco vers des villes moyennes américaines se prépare
Les Déterminés, une transformation digitale pour soutenir les entrepreneurs des quartiers populaires et ruraux
Élections américaines: Facebook va bloquer les publicités des médias contrôlés par un État
Coronavirus: l’État débloque un fonds au secours des startups françaises convoitées à l’étranger
Quels enseignements pouvons-nous tirer de la crise actuelle pour le futur des marketplaces?
Confinement: comment les géants américains ont profité de l’explosion du temps passé sur Internet
  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • More Networks
Copy link