ActualitéAsieLes levées de fondsRetail & eCommerce

E-commerce drive-to-store : le Chinois Wanda lève 134 millions d’euros

Wanda Group vient de lever 1 milliard de yuans (134,6 millions d’euros) auprès de Centec Networks et Xude Rendao, deux fonds d’investissement qui détiendront respectivement 3% et 2% du capital de l’entreprise. A l’issue de l’opération, la société affirme que sa valorisation atteint les 20 milliards de yuans (2,7 milliards d’euros).

Basée à Hong Kong, Wanda avait déjà 5 milliards de yuans (673,2 millions d’euros) auprès de deux acteurs majeurs de l’Internet chinois, Baidu et Tencent, qui contrôlent 15% de la structure.

Un segment « O2O »

La société se positionne sur le marché chinois de l’e-commerce avec un modèle O2O (online to offline, ndlr) en développant des solutions Web et mobile visant à apporter du trafic en magasin physique pour générer des ventes. Par exemple, des applications pour dénicher un produit proche d’une localisation donnée. Avec ce segment, Wanda espère se différencier des grands acteurs du secteur, dont Alibaba et ses différentes marketplaces.

Pour compléter son offre de services et mieux contrôler la chaîne de valeur dans le parcours consommateur, Wanda avait mis la main sur une part importante du capital de 99Bill, une plate-forme de transaction pour mobile. Au final, « Wanda détient le plus grand réseau de consommateurs offline au monde, avec 1,5 million de clients en 2014 et environ 6 milliards de consommateurs d’ici à 2020 » assure l’entreprise.

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits
Bouton retour en haut de la page
E-commerce drive-to-store : le Chinois Wanda lève 134 millions d’euros
Stéphane Richard pourrait rester en poste jusqu’à la nomination de Christel Heydemann à la tête d’Orange
[Série A] Sastrify lève 15 millions de dollars auprès de FirstMark Capital
Elyze, le « Tinder » de la présidentielle ne conserve plus les données des utilisateurs
Investissements
Licornes françaises: où sont les femmes?
[SEED] Wisear lève 2 millions d’euros pour dépasser le contrôle vocal des objets via son interface neurale
[Serie C] Wandercraft lève 45 millions de dollars pour accélérer son développement aux États-Unis