ActualitéAsieRetail & eCommerce

E-commerce : l’Indien Flipkart lève 210 millions de dollars

Le principal e-commerçant indien Flipkart vient de lever 210 millions de dollars auprès de DST Global, en tant que principal acteur de l’opération, et de Tiger Global, Naspers, et Iconiq Capital, déjà actionnaires de la société. Il souhaite utiliser les nouveaux fonds disponibles pour racheter des start-ups, renforcer ses services de paiements et attirer toujours plus de vendeurs. La semaine dernière déjà, il avait acquis Myntra, un acteur spécialisé dans les produits de mode.

Cette accélération vise surtout à avancer ses pions face à Amazon et eBay, tous deux déjà présents dans le marché indien de plus en plus concurrentiel. Celui-ci devrait atteindre les 22 milliards de dollars d’ici à 2018 selon une étude CLSA Asia-Pacific Markets. « Nous avons atteint notre rythme de GMV (gross merchandise value, volume de vente, ndlr) de 1 milliard de dollars un an avant notre objectif, ce qui renforce notre position de leader. Ce financement renforce nos capacités à atteindre notre prochaine phase de croissance » déclare Binny Bansal, co-fondateur de Flipkart.

Fondée en 2007, Flipkart avait levé 160 millions de dollars en octobre et dépassé le cap du milliard de dollars de vente en mars dernier. Depuis sa création, l’entreprise a déjà levé plus de 540 millions de dollars.

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
E-commerce : l’Indien Flipkart lève 210 millions de dollars
Cumul.io lève 3,5 millions d’euros auprès d’Axeleo Capital, LRM et SmartFin
Facebook
États-Unis: après les élections, Facebook reste confronté à la désinformation à grande échelle
Données: comment l’UE veut faire de l’Europe un centre d’innovation rivalisant avec les États-Unis et la Chine
Face à la contrefaçon, Amazon lance son programme IP Accelerator pour les PME européennes
Nicolas Brusson (BlaBlaCar) : « Le covoiturage peut absorber 90% de la demande de gare routière »
Pourquoi Dassault Systèmes met la main sur la startup américaine NuoDB