ActualitéHealthcareObjets connectésTech

E-santé : Mi (Xiaomi) lance un tensiomètre connecté

Xiaomi avait déjà pris le pouls du marché en investissant 25 millions de dollars dans iHealth Labs la semaine dernière. Désormais, le groupe chinois se lance dans le bain avec une nouvelle base de recharge de smartphone. Celle-ci contient un brassard relié à la borne pour mesurer la pression artérielle, sanguine, ou encore le rythme cardiaque. Le produit a été développé par iHealth Labs.

L’ensemble des données recueillies sont par la suite consultable sur une application dédiée et peuvent ensuite être partagée à des personnes proches (famille, amis…). Xiaomi insiste sur la facilité d’utilisation du kit, notamment pour les personnes âgées. L’appareil sera disponible pour 33 dollars en Chine, uniquement sur la boutique en ligne de Xiaomi. Aux Etats-Unis, il sera disponible sur l’Apple Store pour 130 dollars.

L’e-santé en ébullition en Chine

iHealth est une société spécialisée dans la santé connectée. A l’instar du Français Withings, elle développe des balances connectées ou encore une montre connecté mesurant les activités pédestres et analysant le sommeil.

Le secteur de l’e-santé, connectée ou non, est en pleine ébullition. Lors de sa dernière keynote, Apple avait lancé l’application « Santé ». En Chine, Tencent a investi début septembre 70 millions de dollars dans DXY, une plate-forme sur laquelle les professionnels (médecins, chercheurs…) peuvent échanger entre eux, partager des évènements, des informations ou leurs découvertes. Le groupe chinois compte l’intégrer à ses messageries instantanées WeChat et Mobile QQ pour toucher le grand public.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
E-santé : Mi (Xiaomi) lance un tensiomètre connecté
Blast, un programme pour aider les startups françaises à marcher dans les pas de SpaceX
GameStop annonce le départ de son directeur général, l’action flambe en Bourse
Zoom lance un fonds de 100 millions de dollars pour les développeurs d’applications
Cryptomonnaies: alors que le marché s’envole, le Royaume-Uni travaille sur sa propre monnaie numérique
Starling Bank
La FinTech britannique Starling Bank lève 50 millions de livres auprès de Goldman Sachs
[Webinar] Comment ManoMano utilise l’analyse de produit pour croître et pour fidéliser ses clients