Actualité

[En bref] Orange: chiffre d’affaires en légère baisse, L’Afnic ouvre les noms de domaine courts en .fr…

OrangeOrange a réalisé 39,4 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2014, en retrait par rapport à 2013. L’opérateur français est cependant parvenu à stabiliser son taux de marge d’Ebitda à 30,9%, soit 12,19 milliards d’euros, en conformité avec ses objectifs. « Par ailleurs, nous avons réduit notre base de coûts de plus de 1,7 milliard d’euros en trois ans » a déclaré Stéphane Richard, PDG d’Orange.

afnicL’Afnic a ouvert hier l’enregistrement de noms de domaine courts en .fr (1 et 2 caractères). Déjà 111 adresses avaient été enregistrées lors de la première phase d’ouverture réservés.

Les tarifs commencent à 15 000 euros la première semaine, à 100 euros la quatrième semaine. Au-delà du 17 mars, tout le monde pourra acheter des noms de domaine courts en .fr aux tarifs normaux.

lineL’application japonaise de messagerie instantanée Line vient de racheter Pocket-menu Co, une start-up spécialisée dans la réservation en ligne de restaurants. Le montant de la transaction n’a pas été communiqué. Quelques jours plus tôt, la société annonçait la création d’un fonds d’investissement très axé sur l’e-commerce.

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
[En bref] Orange: chiffre d’affaires en légère baisse, L’Afnic ouvre les noms de domaine courts en .fr…
Cryptomonnaies: PayPal pourrait racheter BitGo, pionnier des transactions sécurisées
Intel: pourquoi le titre du géant des micro-processeurs a chuté de 10% en Bourse
Données de santé: la présence de Palantir dans le suivi du vaccin contre le Covid-19 inquiète
Statut des chauffeurs: Uber et Lyft perdent leur appel en Californie
TousAntiCovid : enfin l’heure du vrai démarrage pour l’application de contact tracing du gouvernement ?
Présidentielle américaine: la pression s’accentue sur Facebook et Twitter, convoqués par le Sénat